Indonésie : l'incendie dans un bar karaoké provoque un véritable drame

Par , publié le
International Capture d'écran du compte twitter de @infos140
Capture d'écran du compte twitter de @infos140

Dans la nuit de samedi à dimanche, un incendie spectaculaire s'est déclenché dans un bar karaoké particulièrement fréquenté de l'île de Sulawesi. 17 personnes ont trouvé la mort et 71 ont été intoxiquées.

L'Indonésie est particulièrement friande de bar karaoké et les jeunes aiment à se réunir pour chanter. Mais dans la nuit de samedi à dimanche sur l'île de Sulawesi, la fête à tourné au drame.

Un incendie prend au piège les occupants d'un karaoké

Selon Col Rio Permana, chef de la police municipale de Sulawesi, un incendie s'est déclaré au second étage d'un bar karaoké qui en compte trois. Des centaines de personnes étaient alors présentes dans le local, chantant dans des salles privées leurs chansons préférées. Les extincteurs se trouvant insuffisants pour éteindre les flammes, un grand nombre de chanteurs en herbe se sont trouvés pris au piège des flammes et des épaisses fumées noires.

Le bâtiment ne comportait qu'une seule porte et pas d'issues de secours, quelques personnes ont eu le courage de sauter par les fenêtres alors que les autres, prises au piège, ont été victimes des fumées et des flammes. 17 personnes sont décédées dans l'incendie, toutes d'origine indonésienne et 71 autres ont du être hospitalisées pour des intoxications aux fumées. Les pompiers n'ont pu maîtriser les flammes qu'au bout de sept heures.

L'origine de l'incendie toujours pas identifiée

D'après les déclarations du chef de la police municipale, certains éléments font penser à un court circuit qui serait à l'origine de l'incendie mais : "nous cherchons toujours l'origine de l'incendie".

Selon de nombreux observateurs, la sécurité du lieu serait à pointer du doigt. Le bâtiment accueillait des centaines de personnes mais ne disposait pas de sorties de secours et une seule porte permettait d'accéder aux étages. Par ailleurs, le personnel a tenté de lutter contre les flammes avec des extincteurs mais cela s'est révélé totalement inefficace, preuve d'un manque d'extincteurs ou d'extincteurs pas adaptés à ce type de feu. Ce drame n'est pas le premier en Indonésie. Déjà en 2009, un karaoké de Sumatra avait pris feu faisant une vingtaine de morts. En 2012, une centaine de touristes, la plupart australiens, avaient péris dans les flammes dans une discothèque de Bali.

Partager cet article

Pour en savoir plus