Hérault : un garçon de 12 ans mortellement poignardé, son demi-frère en garde à vue

Par , publié le
Faits Divers Photo d'illustration. Un gendarme.
Photo d'illustration. Un gendarme.

Un jeune garçon de 12 ans a été découvert mort samedi soir dans l'Hérault. Son demi-frère âgé de 17 ans a été placé en garde à vue dans ce qui apparaît tel un drame familial.

Le drame s'est vraisemblablement produit peu de temps avant la révélation des faits. Le vice-procureur de la République de Béziers Jean-Claude Miquel a confirmé la macabre découverte, intervenue samedi soir dans les rues de Sauvian (Hérault), du corps sans vie d'un jeune garçon de 12 ans.

Cité par nos confrères du Midi Libre, le procureur a ajouté qu'"un mineur de 17 ans a été placé en garde à vue dans les locaux de la brigade territoriale de Valras." Un suspect qui n'est autre que le demi-frère de la victime, lequel a ainsi pu tomber suite à un drame familial.

Mort d'un enfant de 12 ans : son demi-frère interpellé chez lui

Le garçon de 12 ans aurait succombé à un ou plusieurs coups assénés à l'arme blanche. Il semble que son agresseur présumé ait tenté de semer le doute sur sa responsabilité en revenant ainsi sur les lieux de la tragédie, soit la demeure familiale. C'est pourtant à cet endroit que le suspect de 17 ans a été interpellé par les gendarmes.

La victime découverte par des passants

L'enfant de 12 ans a été découvert par des passants à quelques mètres à peine de la maison familiales, vêtu d'un caleçon, les bras en croix et ensanglanté. Les secours prévenus dans la foulée n'arriveront cependant sur place que pour constater le décès du jeune garçon au terme "d'un massage cardiaque de 20 minutes".

La victime faisait partie d'une fratrie de cinq enfants élevés par leur grand-mère, la mère ayant été internée selon le maire de Sauvian. L'enquête, qui consistera notamment à déterminer les circonstances précises du décès, a été confiée aux gendarmes de la section de recherche de Montpellier de même qu'à la brigade de recherche de la compagnie de gendarmerie de Valras. Le procureur de Béziers Yvon Calvet a fait savoir qu'un point presse se tiendra lundi après-midi.

Crédits photos : JPstock / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus