Haute-Loire : les employés d'une imprimerie en faillite embauchent leur ex-patron

Par , publié le
Économie Rémy Philippe, ancien patron d'une imprimerie d'Yssingeaux.
Rémy Philippe, ancien patron d'une imprimerie d'Yssingeaux.

Les salariés d'une imprimerie en liquidation judiciaire aujourd'hui sous la forme d'une société coopérative ont embauché leur ex-patron.

L'imprimerie Phil'Print, basée à Yssingeaux (Haute-Loire) était en liquidation judiciaire depuis le mois de mai dernier. Mais aujourd'hui, l'imprimerie renaît. Sous une autre forme, puisque les 16 salariés désormais réunis en SCOP (société coopérative dont le gérant est élu par l'ensemble des salariés).

Des indemnités investies...

A l'issue de cette décision, une partie des employés ont réuni 300.000 euros (somme composée des indemnités de licenciement et des aide à la reprise ou à la création d'entreprise) pour faire renaître celle qui s'appelle désormais "SARL imprimerie coopérative des Sucs d’Yssingeaux ". Montant auquel se sont ajoutés divers prêts bancaires coopératifs. Sans reprise extérieure, le tribunal de commerce du Puy-en-Velay avait donné son accord à cette reprise interne.

...un ex-patron embauché

C'est Rémy Philippe, patron de l'imprimerie, qui avait suggéré la création d'une Scop à deux de ses salariés. Et ce matin, il démarrait à nouveau au sein de son entreprise, au poste de commercial. C'est une partie des anciens employés, ceux qui défendaient leur ancien patron, qui avait réussi à imposer à ceux lui ayant reproché la faillite de l'imprimerie de l'embaucher, ayant besoin d'un "très bon technico-commercial ".

Désormais, les 16 employés bénéficient tous du même revenu. Sauf M. Philippe.

Crédits photos : Capture d'écran FranceInfo TV

Partager cet article