Grossesse au travail : un "moment difficile" pour plus de 4 femmes sur 10

Par , publié le | modifié le
Société Illustration. Une femme enceinte
Illustration. Une femme enceinte

Un nouveau sondage Odoxa nous apprend que 43% des femmes enceintes ont des difficultés à vivre leur grossesse au travail. Une campagne de sensibilisation sera prochainement lancée.

Si, pour les femmes enceintes, le moment d'accoucher allie bonheur d'enfanter et souffrances semblant venir d'un autre monde, les mois précédant cet aboutissement comportent également leur lot de joies et de difficultés. Sur ce dernier point, la grossesse au travail a été le sujet d'un récent sondage réalisé par l'institut Odoxa pour le compte de la fondation Prem'up.

Et l'on y apprend, via des résultats rapportés par nos confrères du Parisien, que 70% des femmes interrogées, dont l'âge se situe 25 à 34 ans, se souviennent péniblement de cette période de travail où elles attendaient un enfant. Au niveau européen, la France apparaît d'ailleurs championne de la natalité, avec une moyenne de deux enfants par femme.

Travail pendant la grossesse : 17% ont attendu trois mois avant de se déclarer enceintes

Pour 17% des sondées, la grossesse était vraisemblablement une situation peu évidente à rapporter, puisque ces femmes ont en effet attendu pas moins de trois mois avant d'apprendre leur état à leurs collègues ou supérieurs. Des craintes qui peuvent trouver leur explication dans l'image que les hommes ont des femmes enceintes.

Une campagne de sensibilisation le 30 juin

42% d'entre eux estiment ainsi ne jamais savoir si elles reprendront le travail un jour, quand 40% considèrent que les femmes ont "moins la tête au travail" lorsqu'elles attendent un ou des enfants. Une frange moins nombreuse mais néanmoins notable (36%) prête aux femmes enceintes l'intention "d'être arrêtées le plus tôt possible". Et afin d'alerter tout un chacun quant à la nécessité pour la femme enceinte d'évoluer dans un environnement sain, la fondation Prem'up organise le 30 juin prochain une campagne de sensibilisation au ministère de la Santé. En France, 20% des femmes enceintes sont touchées par des grossesses pathologiques (soient des grossesses présentant des risques pour l'enfant, la mère ou les deux).

Crédits photos : Gajus / Shutterstock

Partager cet article