Grippe : l'épidémie a pris fin en France

Par , publié le
Santé Illustration, la grippe.
Illustration, la grippe.

Après avoir sévi de longs mois dans l'Hexagone, l'épidémie de grippe édition 2016 a finalement tiré sa révérence, comme vient de l'annoncer l'Institut de veille sanitaire.

À la mi-janvier, soit pratiquement en plein cœur de l'hiver, l'épidémie de grippe annuelle n'avait pas encore fait son apparition dans l'Hexagone, même si une progression des cas observés avait alors motivé les autorités sanitaires à prolonger la campagne de vaccination jusqu'au 29 février.

Fin janvier, l'alerte était donnée quant à une probable arrivée imminente de l'épidémie en France, après que l'Institut de veille sanitaire (InVS) eût enregistré une recrudescence de patients en Bretagne. Et cette épidémie de grippe de s'être finalement installée dans plusieurs régions françaises à des degrés divers.

Épidémie de grippe : finie en France mais des virus subsistent

Début février, on déplorait huit morts découlant de cette épidémie depuis le 1er novembre dernier, et au mois de mars, on apprenait que le pic de l'épidémie n'avait "toujours pas [été] atteint". Aujourd'hui, les inquiétudes sur le sujet sont vraisemblablement à lever, comme l'a laissé entendre l'InVS dans son dernier bulletin hebdomadaire en date.

L'institut a ainsi estimé mercredi que l'épidémie de grippe hexagonale avait pris fin, tout en signalant que des virus grippaux ne cessent cependant pas d'être "détectés". Et de rappeler par la même occasion que l'épidémie fut "tardive, longue (12 semaines), d'ampleur et de gravité modérées, dominée par le virus de type B".

2,3 millions de personnes touchées dans l'Hexagone

Nos confrères du Parisien rapportent que 2,3 millions de personnes ont été directement victimes de cette épidémie de grippe en France métropolitaine, pour le bilan suivant : depuis le 1er novembre 2015, 1.050 cas graves de grippe ont été recensés et admis en réanimation, et 167 d'entre eux ont conduit à la mort du patient, âgé en moyenne de 55 ans.

Le réseau de surveillance Sentinelles-Inserm semble toutefois appeler à maintenir sa vigilance dans plusieurs régions, là où la grippe continuait encore de sensiblement sévir la semaine passée : le Limousin (158 cas pour 100.000 habitants, la Franche-Comté (96) et la région Languedoc-Roussillon (80).

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article