Le gouvernement annonce un geste fiscal d’un milliard d’euros

Par , publié le
France Le gouvernement annonce une baisse de l'impôt sur le revenu
Le gouvernement annonce une baisse de l'impôt sur le revenu

A 8 mois de la fin du quinquennat de François Hollande, le gouvernement vient d’annoncer une baisse de l’impôt sur le revenu d’un milliard d’euros qui profitera aux classes moyennes.

Face au « ras-le-bol fiscal », le gouvernement français a annoncé vendredi, par le biais du ministre de l’Economie Michel sapin, une baisse de l’impôt sur le revenu pour 2017 d’un montant d’un milliard d’euros. Ce geste fiscal concernera les classes moyennes, plus de 5 millions de foyers fiscaux en bénéficieront, selon le ministre.

Baisse d’un milliard d'euros de l'impôt sur le revenu pour 2017

Un peu plus tôt dans l’année, François Hollande avait annoncé une baisse de l’impôt sur le revenu à condition que les prévisions de croissance pour la France atteignent 1,7% en 2017. Finalement, cette baisse sera bien accordée même si cette condition n’est pas remplie.

Cinq millions de foyers bénéficieront d’une baisse de l’impôt sur le revenu en 2017 de 20%, ce qui devrait représenter en moyenne 200 euros. Elle concernera tous les veufs, célibataires et divorcés dont le salaire est inférieur à 1700 euros net par mois. Ce seuil sera doublé pour les couples et une majoration se retrouvera appliquée selon les charges de famille. Par exemple, un couple gagnant 4100 euros par mois verra son impôt sur le revenu baisser de 390 euros, alors qu’un célibataire qui gagne 1700 euros par mois bénéficiera d’une baisse d’impôt de 190 euros.

Le gouvernement annonce également un crédit d’impôt pour les retraités en 2017 concernant les services à la personne et l’emploi d’aides à domicile, et ce quel que soit leurs revenus. "Nous avons décidé de transformer la réduction d'impôt pour les services à la personne et l'emploi de salariés à domicile, qui ne bénéficiait qu'aux retraités imposables, en crédit d'impôt qui bénéficiera désormais à tous les retraités quels que soient leurs revenus" déclarait Michel Sapin.

Les entreprises aussi

Par ailleurs, l’exécutif français a décidé de soulager également les entreprises. Ainsi, le taux d’imposition sur les sociétés passera de 33,3% à 28%, d’abord pour les PME en 2017, puis le même traitement sera appliqué à toutes les entreprises d’ici 2020.

Certains dénoncent toutefois un « cadeau électoral » qui pourrait disparaitre en cas d’alternance. « On a commencé par matraquer fiscalement les entreprises et les ménages, les classes moyennes en particulier, et puis à l'approche des élections, voilà, les bonnes nouvelles se succèdent », déclarait le candidat LR à la présidentielle, Alain Juppé. Philippe Vigier, le président du groupe UDI à l'Assemblée nationale, dénonce quant à lui« une tentative désespérée d'effacer un quinquennat de matraquage fiscal avec quelques mesures électoralistes de dernière minute ».

Partager cet article

Pour en savoir plus