La gastro-entérite et la bronchiolite s'installent peu à peu en France

Par , publié le
Santé
Photo d'illustration. Une femme médecin.

Selon Santé publique France, le seuil épidémique pour la bronchiolite et la gastro-entérite est atteint dans plusieurs régions de France.

Depuis le début de la semaine, la France essuie sa première véritable vague de froid depuis le début de l’automne. Avec l’arrivée des premiers frimas, les épidémies annuelles font également leur retour.

Selon un bulletin épidémiologique publié aujourd’hui par le site institutionnel Santé publique France, les nombres de cas de gastro-entérite et de briochiolite ne cessent de grimper dans l’hexagone.

La bronchiolite continue sa progression

Nous vous en parlions déjà la semaine dernière et la tendance semble se confirmer. L’épidémie de bronchiolite a dépassé le seuil épidémique dans de nombreuses régions de France. Après l’Ile-de-France et Provence-Alpes-Côte d’Azur, c’est désormais la Bretagne, la Normandie, les Hauts-de-France, le Grand-Est et le Centre d’être touchés. Du 21 au 27 novembre, le nombre d’enfants de moins de deux ans hospitalisés pour des cas de bronchiolite a augmenté de 50 %.

Pour limiter la propagation de la maladie, il est important de bien se laver les mains à l’eau et au savon avant de s’occuper de bébé. Il faut également limiter les visites dans des lieux publics confinés. Aux premiers symptômes (nez bouché, gorge irritée, respiration sifflante, fièvre...), il faut consulter un médecin.

La gastro-entérite revient en force

Selon Santé publique France, la gastro-entérite est également en train de revenir à son seuil épidémique après un premier pic fin octobre. Trois régions sont particulièrement touchées : Provence-Alpes-Côte d’Azur, Grand Est et Île-de-France avec un nombre de consultations de médecine générale pour des cas de diarrhée aiguë de 194 cas pour 100 000 habitants en moyenne dans ces régions.

Là encore, pour limiter les risques d’infection, il est conseillé de se laver fréquemment les mains, d’utiliser des mouchoirs en papier et de nettoyer les ustensiles qui auraient été utilisés par des personnes malades.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article