Moindre fréquentation, perte historique : l'année noire d'Euro Disney

Par , publié le
Économie
Le parc Disneyland Paris

L'exploitant de Disneyland Paris a annoncé des pertes d'exploitation historiques. En cause, la baisse de la fréquentation du parc d'attractions.

Le groupe Euro Disney a clôturé son exercice 2015-2016 le 30 septembre dernier avec 705 millions d'euros de perte nette pour un chiffre d'affaires de 1,7 milliard d'euros (-7% par rapport à 2014-2015).

Comparée à celle de l'exercice précédent (84 millions d'euros), cette perte vient solder une année très compliquée pour l'exploitant de Disneyland Paris.

Un contexte sécuritaire qui n'a pas été sans conséquences

"Cette année a été exceptionnellement difficile pour Disneyland Paris. Nous avons été impactés par plusieurs facteurs externes qui ont fortement affecté l'industrie du tourisme dans la région parisienne", a déclaré la présidente d'Euro Disney, Catherine Powell. Si elle n'est ici pas clairement évoquée, l'ombre des attentats parisiens plane sur les tristes chiffres du groupe. Le parc avait fermé en outre fermé ses portes dans le cadre du deuil national, ce qui n'était pas arrivé depuis son ouverture en 1992 à Marne-la-Vallée.

Si la fréquentation a chuté de 10% avce 13,4 millions de visiteurs, la présidente souligne "la progression de leur niveau de satisfaction quant à nos hôtels et nos attractions récemment rénovés".

Une année 2017 sous le signe des 25 ans du parc d'attractions

Mais le contexte sécuritaire n'est pas le seul pris en compte pour expliquer des chiffres en baisse. En effet, les difficultés de circulation liées à la tenue de la COP21 en décembre 2015, les manifestations contre la loi Travail et la météo défavorable de mai et juin derniers sont venues alourdir ce bilan.

Pour rebondir, le groupe compte sur son 25ème anniversaire à partir du printemps prochain. Avec de nouvelles attractions et un parc hôtelier rénové, des licenciements ne sont pas à l'ordre du jour. En interne, relaie Le Parisien, il est précisé : "Au contraire, avec le 25 e anniversaire, il faut maintenir le personnel pour accueillir le public".

Crédits photos : philipbase/Pixabay.com CC0

Partager cet article

Pour en savoir plus