En France, le tatouage dans la peau pour plus d'une personne sur dix

Par , publié le
Société
Illustration. Un tatouage.

Une enquête Ifop réalisée pour le Syndicat national des artistes tatoueurs montre un engouement qui ne se tarit pas parmi nos concitoyens.

Il y a 6 ans, 10% des Français étaient tatoués. Désormais, selon l'enquête Ifop faite à la demande du Syndicat national des artistes tatoueurs (Snat), le taux d'adeptes du tatouage est de 14%, soit 7 millions d'hommes et de femmes âgés de plus de 18 ans.

Le tatouage, le dixième art ?

Au Parisien, qui dévoilait en exclusivité le résultat de l'enquête, l'un des plus médiatiques tatoueurs français et par ailleurs président du Snat, Tin-Tin, a confié qu'il aimerait en faire le 10ème art : "Tout le monde veut son tattoo, sans plus aucune distinction d'âge, de niveau social ou de sexe. Le tatouage n'est plus transgressif. Certains le font par amour, d'autres par haine, par mode, par bêtise ou par intelligence".

Le résultat de ce qui est plus qu'une mode éphémère, c'est naturellement une forte augmentation du nombre de professionnels. Un chiffre en atteste : dans la capitale, au début des années 1980, seule une quinzaine de tatoueurs exerçaient. Désormais, Paris compte plusieurs centaines d'enseignes.

Les femmes sont les plus concernées

Et ce sont les femmes qui sont à la pointe de l'aiguille si l'on peut dire, avec 16% de la population féminine contre 1 homme sur 10. En 2010, le taux de femmes tatouées n'était alors que de 9%. Pour 61 % d'entre elles, le tatouage est bel et bien un art, alors qu'un peu moins de la moitié des hommes (49%) le pensent également.

Crédits photos : Creatista/shutterstock.com

Partager cet article