Présidence de la FIFA : Michel Platini va se lancer

Par , publié le | modifié le
Foot Le Français Michel Platini, président de l'UEFA (d), en conférence de presse, le 10 juin 2015 à Paris
Le Français Michel Platini, président de l'UEFA (d), en conférence de presse, le 10 juin 2015 à Paris

Michel Platini devrait annoncer sa candidature à la présidence de la FIFA dans les prochaines heures.

Après les remous provoqués par le scandale de la FIFA et la décision de Sepp Blatter de remettre son mandat à disposition, toute la planète foot ou presque est suspendue aux lèvres des potentiels successeurs du Suisse. Les candidats devront avoir les épaules solides pour succéder à l’homme aux 5 mandats et faire oublier les affaires de corruption qui secouent l’instance mondiale de football depuis quelques semaines.

S’il y a un homme que tout le monde attend au tournant, c’est bien Michel Platini, après avoir longuement hésité à se présenter pour succéder à Blatter, le président de l’UEFA serait enfin prêt à franchir le pas.

Michel Platini bientôt candidat officiel

Selon le journal l’Équipe, ce n’est plus qu’une question d’heures avant que l’ancien joueur de l’équipe de France et de la Juventus de Turin ne se déclare candidat à la présidence de la FIFA. Il se murmure qu’une conférence spéciale sera donnée d’ici jeudi pour annoncer la nouvelle.

Si Platini semble prendre son temps, c’est parce qu’il veut être certain de recevoir le soutien d’un maximum de confédérations avant de se lancer. Platoche a donc été rassuré par les nombreuses marques d’affection qu’il a reçu des confédérations d’Asie, d’Amérique du Sud, d’Amérique du Nord, d’Amérique Centrale et des Caraïbes. Le président de l’UEFA ne s’est également jamais caché du fait qu’il n’était pas vraiment fan de la dimension politique induite par le rôle de président de la FIFA, lui qui reste très proche des terrains et des joueurs dans son rôle actuel.

Les candidats ont jusqu’au 26 octobre

Attention cependant, car Michel Platini devra encore gagner le soutien de nombreuses confédérations acquises à la cause de Sepp Blatter et notamment la puissante confédération Africaine. De plus, il ne serait pas étonnant de voir Sepp Blatter glisser quelques peaux de bananes envers l’actuel président de l’UEFA qui de son côté, ne s’était pas gêné pour écorner l’image du Suisse lorsque le scandale de la FIFA a éclaté.

Si la décision de Michel Platini devrait intervenir dans quelques jours tout au plus, les autres candidats à la présidence de la FIFA auront jusqu’au 26 octobre 2015 pour se déclarer.

Crédits photos : © AFP/Archives Patrick Kovarik

Partager cet article

Pour en savoir plus