Facebook Messenger accueille deux nouvelles fonctionnalités

Par , publié le
Web Photo d'illustration. L'application Messenger de Facebook.
Photo d'illustration. L'application Messenger de Facebook.

L'application Messenger de Facebook est désormais plus riche de deux fonctionnalités. La première sollicite vos amis sur une question donnée quand la seconde rappelle leur dette à ceux qui vous doivent de l'argent.

Si les utilisateurs de l'application de messagerie ne l'avaient pas remarqué, il apparaît que deux nouvelles fonctionnalités sont accessibles sur Facebook Messenger. La première d'entre elles ajoute la possibilité d'ouvrir des sondages entre amis et la seconde est censée faciliter les transactions entre utilisateurs de l'application.

C'est le site TechCrunch qui rapporte l'information, et de citer Facebook dans la description de ces ajouts : "Nous voyons cette fonctionnalité d'aide à la discussion avec des sondages et des paiements tel un simple autre moyen de faciliter la vie des utilisateurs de Messenger - comme par exemple offrir une course avec Uber."

Sondages et paiements, maintenant dans Facebook Messenger

La fonctionnalité Sondages s'utilise comme suit : l'utilisateur de Facebook Messenger rédige sa question ainsi que les propositions de réponse et envoie le tout à ses amis dans le cadre d'une discussion de groupe. Il n'a ensuite plus qu'à attendre de connaître les avis délivrés pour opérer le choix final.

Une fonctionnalité pas vraiment si inédite que cela car il nous est en effet rappelé qu'elle découle d'une autre qui existait sur Facebook en 2007 avant d'être retirée. Elle peut également rappeler la fonctionnalité "Questions" instaurée sur le réseau social de Mark Zuckerberg en 2010 puis réservée aux sections "Évènements" et "Groupes".

Des remboursements rappelés par la machine

La seconde fonctionnalité consiste quant à elle à rappeler leur dette aux amis qui vous doivent de l'argent. Comment cela s'observe-t-il à l'écran ? Les messages d'une conversation sont analysés à la recherche d'indications que l'une des parties doit de l'argent à l'autre.

Des termes tels que "IOU" (acronyme anglais de "Je te dois de l'argent"), "Tu me dois 10$" ou encore "Envoie-moi 18$ pour le dîner" provoqueront ainsi l'apparition d'un bouton de paiement chez l'interlocuteur. Si ce dernier accepte de régler sa dette, il peut cliquer sur ce bouton. La somme correspondante sera alors débitée de la carte bancaire que cet internaute aura préalablement enregistrée sur Messenger.

Crédits photos : Jakraphong Photography / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus