Évry : Une école coranique clandestine fermée par les autorités

Par , publié le
France Une version "luxueuse" du Coran, à la "Librairie de l'Orient" à Paris, le 31 mars 2015
Une version "luxueuse" du Coran, à la "Librairie de l'Orient" à Paris, le 31 mars 2015

Le maire de la ville d’Évry et la préfecture viennent d’ordonner la fermeture d’une école coranique qui accueillait du jeune public sans agrément.

Le couperet est tombé pour cette école coranique clandestine de la ville d’Évry dans l’Essonne. À la demande de la municipalité et de la préfecture de l’Essonne, l’établissement a en effet dû fermer ses portes lundi après un arrêté déposé ce vendredi.

Une école qui « ne disait pas son nom »

C’est via un communiqué repris notamment par Le Figaro que les deux organismes ont annoncé la fermeture de la structure qui se présentait comme « un centre d’accueil de loisirs et d’activités dites scolaires à l’attention d’enfants mineurs, y compris d’âge maternel ». Après enquête, les autorités auraient observé « plusieurs manquements qui conduisent à considérer que la santé physique ou mentale, ou l’éducation des enfants sont compromises ou menacées ».

L’établissement avait été créé grâce à l’appui d’une association baptisée Tous Ensemble. Selon Francis Chouat, le maire socialiste de la ville, il s’agissait surtout d’une « école coranique qui ne disait pas son nom ». L’élu part du principe qu’« une école coranique qui se cache, ça cache quelque chose » d’autant plus que l’établissement aurait ouvert ses portes « dans le dos de la mosquée d’Évry ».

Pas d’agrément et des locaux incompatibles avec l’accueil du public

Pour justifier l’arrêté de fermeture, la mairie et la préfecture ont relevé deux motifs principaux : l’école ne disposait pas d’agrément pour accueillir le jeune public et ses locaux ne respectaient pas les normes en vigueur.

Le maire d’Évry ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et aurait l’intention de faire fermer « deux autres structures » qu’il soupçonne d’être « dans la même illégalité que celle qui vient d’être fermée ». Dans tous les cas, en cette période où la menace du terrorisme islamique place au-dessus de l’hexagone, cette fermeture sonne comme un acte très symbolique d’autant plus qu’elle a eu lieu à Évry, le fief du Premier ministre Manuel Valls qui a récemment durci le ton contre la radicalisation.

Crédits photos : © AFP JACQUES DEMARTHON

Partager cet article

Pour en savoir plus