Etats-Unis : Un policier maquille son suicide en meurtre

Par , publié le
International Police américaine (photo d'illustration)
Police américaine (photo d'illustration)

C’est la fin d’une longue chasse à l’homme imaginaire aux Etats-Unis. Pendant plusieurs mois, la police américaine enquêtait sur le présumé meurtre de Charles Joseph Gliniewicz. Quelques minutes avant sa mort, ce lieutenant de police indiquait sur sa radio qu’il poursuivait trois hommes à pied.Il sera finalement retrouvé mort dans une forêt non loin de la ville de Fox Lake dans l’Illinois.

Ce que l’on pensait être le meurtre d’un policier s’est ensuite révélé être un suicide selon les derniers rapports de la police. "La mort était un suicide méticuleusement orchestré" révèle George Filenko, commandant de police du comté de Lake dans une conférence de presse. "Nous avons déterminé que ce suicide mis en scène est le résultat final de nombreux actes criminels que Gliniewicz a commis".

Plus de 25000 heures sur cette enquête

Disparu le 1er septembre dernier, le lieutenant Charles Joseph Gliniewicz avait été enterré en héros, et la police locale avait promis de tout mettre en œuvre pour retrouver le ou les coupables. Près de 150 policiers étaient mobilisés, ils avaient passé plus de 25000 heures au total. Les enquêteurs ont finalement découvert que Joseph Gliniewicz détournait, depuis au moins sept ans, les fonds d'un programme qui encourageait les jeunes à intégrer la police.

Une trahison ultime envers les citoyens

Dans la conférence de presse, George Filenko dresse un portrait assez acide de son ancien confrère. "Il a commis la trahison ultime envers les citoyens qu'il servait et envers toutes les forces de l'ordre". Selon les enquêteurs, il avait tiré une première fois dans son gilet pare-balles, pour finalement l’ôter et de se tirer une seconde balle, cette fois mortelle.

Crédits photos : Dmitriy Bryndin/shutterstock.com

Partager cet article