Etats-Unis : nuit de violences à Milwaukee, la garde nationale en alerte

Par , publié le
International Le chef de la police du Milwaukee lors d'une conférence de presse.
Le chef de la police du Milwaukee lors d'une conférence de presse.

Après qu'un jeune noir ait été abattu par un policier dans la soirée de samedi, des violences ont encore émaillé la nuit à Milwaukee. La garde nationale a été placée en état d'alerte.

Samedi soir à Milwaukee dans l'Etat du Wisconsin, un policier a abattu un suspect noir qui s'enfuyait après avoir refusé de se soumettre à un contrôle. De violentes manifestations ont alors éclaté et se sont poursuivies dans la nuit d'hier. Plusieurs blessés sont à déplorer dans cette nouvelle nuit de violence. La garde nationale de l'Etat du Wisconsin a été mise en alerte afin d'épauler les forces de l'ordre de Milwaukee.

Jets de pierre et coups de feu contre les forces de l'ordre

Les forces de police antiémeute ont été mises sous pression une nouvelle fois hier soir par une foule en colère. Des manifestants s'en sont pris aux forces de l'ordre dans le quartier du Sherman en lançant des pierres. Des coups de feu ont aussi été tirés.

Selon la police locale, les forces de l'ordre ont dû utiliser un véhicule blindé afin de porter secours à une victime qui avait été blessée par balles. Un policier a lui-aussi dû être emmené à l'hôpital après avoir reçu une pierre lancée par les manifestants. Les forces de sécurité ont dû faire usage de véhicules blindés afin de disperser les manifestants réunis en petits groupes et particulièrement agressifs.

La garde nationale du Wisconsin en état d'alerte

Scott Walker, le gouverneur républicain de l'Etat du Wisconsin a placé, hier, la garde nationale en état d'alerte. Plus d'une centaine de gardes nationaux ont été envoyés sur place afin d'éventuellement épauler les forces de l'ordre. Ils n'ont, pour le moment, pas été utilisés.

La communauté noire aux Etats-Unis est devenue très sensible aux meurtres de noirs par la police. Il est vrai qu'aux USA, les bavures policières envers des gens de couleur est particulièrement notable et les policiers sont rarement inquiétés. Cette injustice a provoqué l'exaspération de la population noire et la création de mouvements contestataires parfois violents.

Partager cet article

Pour en savoir plus