États-Unis : une batterie minuscule qui dure des jours et se recharge en quelques secondes

Par , publié le
Tech Une batterie pouvant se recharger en quelques secondes et durer plusieurs jours
Une batterie pouvant se recharger en quelques secondes et durer plusieurs jours

Des scientifiques américains ont conçu une batterie capable de durer plusieurs jours et de se recharger en l'espace de quelques secondes.

Une batterie capable d'être rechargée plusieurs dizaines de milliers de fois sans perdre en qualité, pour des charges de quelques secondes et une autonomie de plusieurs jours. Voilà une création que l'on doit aux chercheurs du centre de technologique NanoScience de l'University of Central Florida (UCF), établie aux États-Unis.

Dans le détail, il s'agit d'un supercondensateur pouvant être rechargé plus de 30.000 fois et dont la durabilité se veut 20 fois plus longue que celle des batteries lithium-ion telles qu'on les connaît actuellement. À titre de comparaison, ces dernières commencent à montrer des signes de faiblesse au terme de quelque 1.500 cycles, atteignables en moyenne après 18 mois d’utilisation.

Des batteries rechargeables plus de 30.000 fois sans faiblir

Nitin Choudhary, qui a conduit la majeure partie de l'étude récemment publiée dans la revue académique ACS Nano, estime que "si [les constructeurs automobiles et les fabricants de smartphones] en venaient à remplacer les piles par ces supercondensateurs, vous pourriez charger votre téléphone mobile en quelques secondes sans besoin de le recharger pendant plus d'une semaine".

Des matériaux bidimensionnels avec des supercondensateurs

L'équipe en charge des recherches a mis en relation des matériaux bidimensionnels récemment découverts, épais de quelques atomes, avec les condensateurs. D'autres scientifiques ont usé de matériaux bidimensionnels semblables en les associant à du graphène, pour des résultats toutefois moins concluants.

Le principal signataire de l'étude, le professeur adjoint Yeonwoong "Eric" Jung, explique qu'"il y a eu des problèmes dans la façon dont les gens intègrent ces matériaux bidimensionnels dans les systèmes existants - ça a été un goulot d'étranglement sur le terrain. Nous avons développé une simple approche de synthèse chimique de manière à ce que nous puissions très bien intégrer les matériaux existants dans les matériaux bidimensionnels".

On précisera que ce supercondensateur n'est actuellement qu'au stade de preuve de concept, et que plusieurs années pourraient s'écouler entre cette phase et une éventuelle production en série.

Crédits photos : UCF News

Partager cet article

Pour en savoir plus