Etats-Unis : arrestation d'un homme qui avait planifié une attaque pour l'EI

Par , publié le
International
Emmanuel Lutchman, suspeté d'avoir voulu mener une attaque terroriste aux Etats-Unis le soir de la Saint Sylvestre.

Un homme de 25 ans, qui prévoyait de réaliser une attaque dans un bar le soir de la Saint Sylvestre à New York afin de prouver sa motivation à l'Etat Islamique, a été interpellé avant de passer à l'acte.

Emanuel L. Lutchman avait projeté de mener une attaque au soir du 31 décembre dans un bar-restaurant de New-York aux Etats-Unis. C'est un indicateur du FBI, en contact avec lui, qui a permis son arrestation.

Le FBI l'a aidé avant de l'arrêter

L'homme, qui avait écopé d'une peine de prison de 5 ans pour braquage et qui avait été arrêté à plusieurs reprises, s'était récemment converti à l'islam. Souhaitant montrer son allégeance à l'Etat Islamique et prouver qu'il était une bonne recrue, il avait planifié une attaque sur le sol américain. Disposant d'une machette, d'un couteau et d'entraves en plastique, il espérait enlever un client puis l'exécuter.

Un agent du FBI, qui se faisait passer pour un membre de l'Etat Islamique, est entré en contact avec lui et Emanuel L. Lutchman lui aurait alors présenté son plan. Sans le sou, c'est l'agent du FBI qui lui aurait acheté un couteau et une machette afin de mener son attaque. Selon John Carlin, le procureur général adjoint : "Il avait prévu de tuer des civils innocents le soir du Nouvel An au nom de l'organisation terroriste".

Emanuel L. Lutchman souffre de problèmes psychiatriques

Le jeune homme, assez instable et perdu, souffre de problèmes psychiatriques. Il a été arrêté à plusieurs reprises pour des épisodes de démence. Selon l'agent du FBI se faisant passer pour un membre de l'Etat Islamique et disposé à l'aider, il aurait été incité à mener une attaque aux Etats-Unis par un membre du groupe terroriste en Syrie. Ses conversations téléphoniques avec l'agent du FBI ont permis son arrestation avant qu'il ne réalise son attaque. Mercredi, il s'était filmé avec l'agent du FBI faisant allégeance à l'Etat Islamique et en revendiquant à l'avance l'attaque qu'il pensait mener.

Désormais inculpé pour "avoir tenté d'apporter un soutien matériel et des ressources à une organisation terroriste étrangère", il risque 20 ans de prison et une amende de 250.000 dollars. Sur les réseaux sociaux, beaucoup dénoncent une fausse attaque montée par le FBI en utilisant une personne handicapée mentale afin de continuer avec la peur du terrorisme.

Partager cet article

Pour en savoir plus