États-Unis : à deux ans, il abat sa mère au volant après avoir trouvé un pistolet

Par , publié le
International Police américaine (photo d'illustration)
Police américaine (photo d'illustration)

Mardi aux États-Unis, un enfant de deux ans qui se trouvait à l'arrière du véhicule conduit par sa mère a accidentellement tué cette dernière après avoir trouvé une arme à feu dans le véhicule.

Le drame s'est produit mardi aux États-Unis et a été communiqué mercredi par la police du Wisconsin. Une jeune femme de 26 ans était au volant de la voiture de son petit-ami, agent de sécurité, l'un de ses enfants âgé d'un an se trouvait à ses côtés et son autre enfant de deux ans reposait à l'arrière du véhicule. Tous trois évoluaient sur l’autoroute 175 à Milwaukee.

À un moment donné, l'enfant trouve une arme à feu et parvient à tirer avec. Le coup va traverser le dossier du siège conducteur pour atteindre sa mère, qui mourra sur le coup. Nos confrères de L'Express ajoutent que le pistolet appartenait au compagnon de la femme et qu'il avait été caché sous le siège conducteur avant de glisser.

Maman tuée par son enfant : l'arme appartenait au conjoint

On apprend de même que cette mère de famille avait emprunté le véhicule de son conjoint car le sien venait d'être volé, de même que les sièges de ses deux enfants. Juste après le tir, d'autres conducteurs ont fait sortir la voiture du trafic et le décès de la jeune femme a été confirmé après que les secours ont échoué à la ranimer.

La police a ouvert une enquête afin de faire toute la lumière sur cette tragédie. La victime laisse derrière elle trois enfants. Le lendemain du drame, ses proches se sont réunis pour honorer sa mémoire. Sa sœur parle d'une femme qui adorait "faire du shopping, danser, ses enfants. Elle adorait avoir l'air fabuleuse".

Un précédent en mars

Ce fait en rappelle un semblable survenu le mois dernier, avec ainsi un petit garçon de quatre ans qui aura abattu sa mère alors au volant d'une voiture sur une route de Floride. Le tir était là aussi parti de l'arrière du véhicule, et l'arme à feu avait été "achetée légalement par la victime".

Crédits photos : Dmitriy Bryndin/shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus