Envoyer des cendres funéraires sur la Lune ? C'est pour bientôt

Par , publié le | modifié le
Insolite La face cachée de la Lune devant la Terre.
La face cachée de la Lune devant la Terre.

Une seconde société propose d'envoyer des cendres funéraires dans l'espace. Qu'elles soient placées en orbite ou carrément sur la Lune, les premiers vols ne sont pas prévus avant 2018.

L'idée semble aussi saugrenue qu'elle est en passe de prendre vie, si l'on puit se permettre l'expression : deux sociétés américaines proposent désormais d'envoyer les cendres d'un défaut (ou les siennes) sur la Lune.

L'envoi de cendres en orbite déjà possible

La société Celestis a déjà fait parvenir les cendres d'un homme, l'un des fondateurs de la planétologie Eugene Shoemaker. Mort en 1997, ses cendres ont plongé dans un cratère lunaire en 1999. Mais Celestis est passée depuis à la mise en orbite de telles cendres. Le coût d'une telle opération ? 4,995 dollars le gramme auxquels il conviendra d'ajouter 50% du prix pour deux personnes, et donc deux grammes. Joie, si vous êtes un Vétéran du Vietnam, un rabais de 10% est accordé.
La société, qui a déjà procédé à 12 lancements,  indique sur son site web que les restes pourront stationner en orbite entre 10 et 240 ans, avant que la capsule ne rentre dans l'atmosphère en se consumant dans un dernier hommage.

Pour la destination Lune, le prix devrait être plus cher, devant avoisiner les 12.500 dollars.

Elysium, une nouvelle concurrente pour la Lune

Celestis n'a pas prévu de tels envois lunaires avant 2018. Et elle devra se méfier de l'arrivée sur ce marché plus que balbutiant de la société Elysium qui a annoncé il y a quelques jours un prix inférieur, soit 11.950 dollars. Et pour les 50 premiers candidats post-mortem, le coût descend à 9.950 dollars. Pour le marché de la mise en orbite, les premiers lancements sont prévus à l'horizon de la fin de cette année.
Une question vous brule peut-être les lèvres : comment sont envoyés nos restes ou ceux de nos chers disparus sur notre satellite naturel ? Une société tierce entre alors en piste, Astrobotic Technology. Elle développe un atterrisseur lunaire qui permettra la mise ne place de ce service. Ou plutôt, plusieurs sociétés qui se battent via le concours Lunar Xprize, dont Google est l'un des partenaires.

Cette étape n'est même pas franchie que le voyage dans La Voie Lactée est déjà prévu par Celestis. Au même prix que pour la Lune, mais cette fois, sans destination finale connue.

Crédits photos : Capture écran Nasa

Partager cet article

Pour en savoir plus