"Eliminer la pauvreté dans le monde" : le plan de l'ONU

Par , publié le
International Le siège des Nations Unies.
Le siège des Nations Unies.

L'ONU a adopté dimanche un plan d'action ambitieux visant à éradiquer la pauvreté dans le monde à l'horizon 2030. Le réchauffement climatique est aussi visé par ce document d'une trentaine de pages.

En 2000, l'ONU adoptait 8 objectifs pour le développement du millénaire qui débutait. Dimanche, ces mesures ont été remplacées par un nouveau projet, intitulé "Transformer notre monde, programme de développement durable pour 2030" et adopté par les 193 pays membres de l'organisation internationale.

ONU : un plan soumis en septembre

Les négociations qui ont donné le jour à ce document d'une trentaine de pages ont été menées par le Kenya et l'Irlande, représentés par leur ambassadeur au sein de l'ONU à New York. Macharia Kamau, pour le Kenya, a qualifié la signature du document de "moment historique". Car il a fait l'objet d'un véritable consensus, et même d'une standing ovation de tous les délégués présents. Même son de cloche pour Susana Malcorra, la chef de cabinet du secrétaire général des Nations unies Bank Ki-moon pour qui il s'agit également d'un tournant "historique".

Ce plan sera formellement présenté les 26 et 27 septembre prochains au siège de l'ONU aux chefs de gouvernement et d'Etat.

17 objectifs ambitieux pour la planète

Le premier des objectifs contenus dans le plan d'action est plus qu'ambitieux, puisqu'il prévoit "d'éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde" à l'horizon 2030. En effet, ce n'est pas moins d'un milliard d'êtres humains qui vivent avec moins de 1,25 dollar par jour, principalement en Afrique subsaharienne et en Asie. Les objectifs qui entreront en vigueur le 1er janvier 2016 prévoient aussi de "permettre à tous de vivre en bonne santé", ainsi que d'"assurer l'accès de tous à une éducation de qualité".
Mais le climat n'est pas non plus oublié, étant intimement lié à l'avenir de l'humanité. Ainsi, la disposition 13 du plan demande de "prendre d'urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions". 

Une fois toutes ces bonnes intentions déclinées, comment atteindre ces objectifs ? Le plan sera adopté par les pays sur la base du volontariat. Libre à eux, par la suite, de prendre les mesures qui leur conviennent afin de les réaliser. Cependant, des "indicateurs" devraient être mis en place pour analyser les progrès accomplis et assurer un "suivi systématique".

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus