Diabète : une consommation excessive de pommes de terre favoriserait les risques

Par , publié le
Santé Photo d'illustration
Photo d'illustration

D'après une étude japonaise, manger trop de pommes de terre aurait pour conséquence un risque accru de contracter un diabète de type 2.

Apprendre que l'excès de tel aliment ou de telle substance peut avoir des effets néfastes sur la santé n'a rien d'étonnant en soi. C'est même le propre de l'excès que d'aboutir à des plus ou moins fâcheuses conséquences. La surprise peut en revanche apparaître plus prononcée en regard des résultats observés pour une consommation excessive en particulier.

Ainsi, à en croire une étude japonaise dont les conclusions sont parues dans les colonnes de la revue Diabete Cares, trop manger de pommes de terre favoriserait le risque de contracter un diabète de type 2. Pour parvenir à ces résultats, les scientifiques du centre de cancérologie et de prévention des maladies cardiovasculaires d'Osaka ont pris pour base d'étude trois recherchés conduites entre 1984 et 2010.

Consommation excessive de pommes de terre = un risque plus fort de diabète selon une étude japonaise

Des recherches s'étant elles aussi penchées sur un lien entre la consommation de pommes de terre et un risque de diabète de type 2, et qui concernaient quelque 200.000 volontaires professionnels de santé en excellente condition cardiaque. Et ils s'est avéré que sur l'ensemble des cas analysés, 15.000 situations de diabètes de type 2 étaient imputés à une consommation régulière de pommes de terre. Une observation ayant notamment permis aux chercheurs nippons d'établir qu'en consommant deux à quatre portions de pommes de terre par semaine, on augmente de 7% le risque de contracter un diabète de type 2. Un taux grimpant à 33% pour une consommation hebdomadaire excédant les sept portions.

Des céréales complètes comme substitut sain

Cité par nos confrères de Pourquoi Docteur ?, le docteur Muraki, responsable de l'étude, explique que "les pommes de terres sont riches en glucides et lorsqu'elles sont servies chaudes cela les rend encore plus rapidement digérables par l'estomac ce qui augmente le taux de sucre dans le sang." il est par conséquent préconisé de ne se limiter qu'à une portion par semaine et de remplacer régulièrement les pommes de terre par des céréales complètes, comme le riz complet, le sarrasin ou encore le quinoa.

Crédits photos : © PIxabay / Public Domain

Partager cet article

Pour en savoir plus