Derniers chiffres du chômage : un "échec désastreux" selon Alain Juppé

Par , publié le
Politique Alain Juppé.
Alain Juppé.

L'embellie des chiffres du chômage des derniers mois marque le pas en août. Pour Alain Juppé, mais aussi la droite en général, le bilan de l'emploi est jugé "désastreux".

La candidat à la primaire à droite était l'invité de France Inter mardi matin. Bien entendu, il lui a été demandé de réagir aux mauvais chiffres du chômage publiés la veille, venant casser l'inversion de la fameuse courbe.

Juppé : "un échec désastreux" de Hollande

"C'est un échec désastreux. 50.000 demandeurs d'emploi supplémentaires, 16.000 radiés des listes pour formation alors qu'on sait très bien que malheureusement ces formations n'aboutissent que très rarement", indique Alain Juppé. Et il reprend : "C'est un échec et je vous rappelle l'engagement de François Hollande: 'Si je n'inverse pas la courbe du chômage, je ne serai pas candidat'. C'est à lui maintenant de prendre ses responsabilités".

Quelles sont les raisons de ces mauvais chiffres selon lui ? Il avance qu'"On a depuis des années (...) tout misé d'abord sur le partage du travail, c'est un échec. Et ensuite sur la multiplication des emplois aidés qui ne sont pas des emplois productifs".

Ce que prône l'ancien premier Ministre

"Il faut remettre l'entreprise au cœur des politiques économiques, remettre nos entreprises en situation de compétitivité et c'est elles qui créeront des emplois, tout particulièrement les artisans, les commerçants, le TPE, les PME. Ca sera ça ma priorité", ajoute-t-il.

Et enfin, concernant les demandeurs d'emploi : "90% des chômeurs cherchent vraiment de l'emploi, mais il y en a qui trichent - c'est ce qu'on appelle la permittence, on travaille pour avoir ses droits, puis on se met au chômage, puis on revient, explique Alai Juppé. Il faut stopper ça, parce que c'est en train de miner notre système social et c'est la raison pour laquelle si le marché du travail retrouve des couleurs, il faudra aller vers la dégressivité des indemnités".

Crédits photos : Olga Besnard/Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus