Dengue : Sanofi fournira au Brésil son premier vaccin

Par , publié le
International
Photo d'illustration. Une seringue.

Le Brésil vient d'autoriser le laboratoire français Sanofi à y distribuer le Dengvaxia, son vaccin contre la dengue qui sera d'ailleurs le premier à être diffusé officiellement dans le pays.

À l'été dernier, l'efficacité du vaccin contre la dengue conçu par le laboratoire français Sanofi Pasteur apparaissait particulièrement grande, avec une analyse indépendante qui rapportait ainsi des résultats positifs dans 80% des cas observés.

Et il y a environ deux semaines, à la mi-décembre, Sanofi recevait sa première autorisation de distribution du Dengvaxia, ici au Mexique. Suivront Les Philippines, et l'on vient d'apprendre que le Brésil vient d'autoriser le laboratoire à mettre son vaccin sur le marché.

Brésil : autorisation de mise sur le marché du premier vaccin contre la dengue

Le communiqué de Sanofi indique qu'"avec 1,4 million de cas de dengue rapportés cette année, le Brésil se dote d'un nouvel instrument clef dans la prévention contre cette maladie." C'est l'autorité réglementaire Brésilienne ANVISA qui a donné le feu vert au laboratoire, lequel précise que le Dengvaxia préviendra des "quatre sérotypes du virus de la dengue, chez les personnes âgées de 9 à 45 ans vivant dans les zones d'endémie".

Aucun traitement connu à ce jour

Plus de 7 patients sur 10 de la dengue au Brésil sont âgés d'au moins 9 ans, une population que l'on nous présente comme contributrice majeure de transmission au sein de sa communauté, en raison de sa forte mobilité et de son importante activité sociale. Rappelons au passage qu'aucun traitement contre la dengue n'existe à ce jour. Guillaume Leroy, Vice-Président Vaccin Dengue chez Sanofi Pasteur, a déclaré que "ce nouvel enregistrement de Dengvaxia® par l'ANVISA, autorité réglementaire sanitaire reconnue et certifiée par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), est un jalon important pour Sanofi Pasteur. Dengvaxia® a le potentiel de réduire de manière significative le poids de la dengue et d'aider le Brésil à atteindre les objectifs de l'OMS de réduction de la maladie d'ici 2020." Joao Bosco Siqueira Junior, officiant quant à lui au Département de Santé communautaire à l'Institut de Pathologie tropicale et de Santé publique à l'Université fédérale de Goias, au Brésil, s'est également réjoui de la décision de l'ANVISA : "L'enregistrement du premier vaccin contre la dengue est une avancée majeure pour la santé publique d'une importance capitale pour notre pays qui est le plus impacté par cette maladie dans toute l'Amérique Latine. L'épidémie de 2015 est encore très présente dans les esprits des Brésiliens; l'enregistrement de Dengvaxia est ainsi le bienvenu dans le cadre de nos efforts constants de prévention de la dengue."

Crédits photos : MorgueFile

Partager cet article

Pour en savoir plus