Curiosity : De nouvelles similitudes entre Mars et la Terre

Par , publié le
Sciences Curiosity : De nouvelles similitudes entre Mars et la Terre
Curiosity et le sol martien

Curiosity est-il à Hawaï ? Le robot a fait une surprenante découverte après avoir analysé la composition minérale du sol de Mars. De nouvelles similitudes sont donc évoquées entre la planète rouge et la Terre.

Curiosity continue de faire des découvertes très intéressantes. Ce n’est pas la première fois que le rover trouve des similitudes entre la Terre et Mars. Nous avions évoqué l’histoire de la rivière et d’une roche volcanique. Depuis son arrivée sur la planète il y a plusieurs mois, Curiosity continue d’effectuer sa mission notamment en analysant les roches martiennes. Ces dernières ont été étudiées grâce à de multiples prélèvements. Les premiers résultats ont donc été révélés par la Nasa. Le sol de la planète rouge aurait une composition minérale qui ressemblerait à celle trouvée à Hawaï. Il est donc assez incroyable de trouver de nouvelles similitudes entre la Terre et Mars. Cette découverte est importante, elle permet à la Nasa de connaître davantage cette planète qui garde encore de multiples secrets.

Des similitudes avec la Terre

L’un des auteurs de la mission, David Blake estime que ces prélèvements ont suscité un réel intérêt de la part de l’équipe. « Nos résultats quantitatifs fournissent des identifications affinées et, dans certains cas, nouvelles des minéraux avec cette première analyse par diffractomètre de rayons X sur Mars ». Cette étape est la plus importante pour les scientifiques, elle permettra de reconstituer le puzzle concernant la planète rouge. Les auteurs de cette mission tentent de déterminer avec précision les conditions environnementales. Ainsi, en observant chaque roches et les minéraux, le rover pourra peut être apporté des réponses notamment à cette question essentielle, a-t-il eu une vie sur cette planète ?

La recherche est difficile, car Curiosity doit utiliser avec précaution l’instrument CheMin. À l’aide des rayons X, il peut identifier facilement la structure interne des minéraux. Ainsi, après plusieurs études, deux types de composés sont présents sur Mars, de la poussière et du sable plus fin. Le co-investigateur de CheMin, David Bish explique que « La majorité de Mars est recouverte de poussière et nous avions une connaissance incomplète de sa minéralogie. Nous savons maintenant que c’est minéralogiquement similaire à du matériau basaltique, avec des quantités significatives de feldspaths, de pyroxènes et d’olivines, ce qui était inattendu. Environ la moitié du sol est un matériau non cristallin, tel que le verre volcanique ou les produits issus de l’usure du verre ».

Les équipes de la mission sont donc ravies et ces résultats encouragent les scientifiques à persévérer. Le rover mobile continue de réaliser des prélèvements. David Bish estime que les premiers résultats sont en corrélation avec leurs idées concernant les dépôts du cratère Gale. Ainsi, la planète rouge aurait eu un environnement plutôt humide, mais il serait devenu sec « Les anciennes roches, telles que les conglomérats, suggèrent de l’eau coulante, tandis que les minéraux du sol plus jeune confirment une interaction limitée avec de l’eau »

Partager cet article

Partager vos lectures sur Facebook

exemple : Benjamin a lu : Curiosity : De nouvelles similitudes entre Mars et la Terre sur 24Matins.fr

Pour en savoir plus