Courriels : de la nocivité sur la santé d'une mauvaise gestion

Par , publié le | modifié le
Santé Un homme tape au clavier.
Un homme tape au clavier.

D'après une étude du Futur Work Centre, une mauvaise gestion des courriels, plus que leur nombre, peut favoriser un certain niveau de stress.

C'est une problématique à laquelle l'ensemble des individus connectés peuvent être confrontés : la gestion des courriels (ou e-mails en version anglo-saxonne). Une étude conduite par le Futur Work Centre auprès de quelque 2.000 personnes s'est ainsi conclue sur un danger potentiel représenté par le courriel.

Ces volontaires ont été questionnés sur leur manière de gérer leurs courriels, avec une étude qui visait à déterminer si, oui ou non, un stress pouvait être favorisé par les courriels au travers de la technologie, le comportement, la démographie ou encore la personnalité.

Consultation des courriels très tôt ou très tard : un stress augmenté

L'enquête a révélé que 62% des participants consultent incessamment leurs courriels durant toute la journée, et que près de 50% des personnes interrogées envoyent leurs courriels de manière automatique vers leur boîte de réception ("Notifications par Push"). Le site Actualité Houssenia Writing rapporte que, loin de permettre de prendre une certaine avance et de revêtir un caractère bénéfique, la consultation des courriels très tôt dans la journée où très tard dans la soirée accentue en fait le stress.

Des conseils pour mieux gérer ses messages

Pour le docteur Richard MacKinnon du Futur Work Centre, qui présentera ces observations la semaine prochaine à Nottingham à l'occasion de la réunion annuelle de la "British Psychological Society’s Division of Occupational Psychology", "notre recherche montre que le mail est une épée à double tranchant. Le mail peut être un précieux outil de communication, mais il est clair qu’il est aussi une source de stress et de frustration. En fait, ceux qui pensent que le mail est très utile sont les plus vulnérables à un stress intense. Et les habitudes que nous développons, les réactions émotionnelles que nous avons face aux mails et le manque d’organisation se combinent pour devenir une source toxique de stress qui pourrait nuire à notre productivité et notre santé." Les scientifiques recommandent de laisser de côté le téléphone pendant la journée et de se concentrer sur le travail avant un passage dans la boîte de réception. Est également préconisée la désactivation des "Notifications par Push" voire du logiciel de courriels à certaines périodes de la journée.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article