Corée du Nord : menace d'«une action physique» des installations américaines

Par , publié le
International Photo diffusée le 23 juin 2016 par l'agence officielle nord-coréenne de son président Kim Jong-Un se félicitant du lancement d'un missile Hwasong-10
Photo diffusée le 23 juin 2016 par l'agence officielle nord-coréenne de son président Kim Jong-Un se félicitant du lancement d'un missile Hwasong-10

La Corée du Nord a averti ce lundi qu'elle entreprendra une «action physique» contre la Corée du Sud et les Etats-Unis pour l'installation du THAAD.

Les semaines passent et les tensions autour de la Corée du Nord ne s’apaisent pas. Cette fois, Pyongyang s’adresse directement aux États-Unis en menaçant d’engager une « action physique » contre un système antimissile américain qui doit être déployé en Corée du Sud.

Le THAAD cristallise les tensions

Après la Chine et la Russie, c’est donc au tour de la Corée du Nord de montrer sa désapprobation quant à l’installation du système antimissile américain Terminal High Altitude Area Défense (THAAD). Le système est mis en place en réponse aux menaces récentes de la Corée du Sud qui multiplie les essais de missiles longue portée.

Dans son communiqué cité par l’agence de presse officielle KCNA, le régime nord-coréen se dit prêt à prendre « mesures les plus impitoyables et les plus puissantes contre les États-Unis, qui sont désireux de déclencher une guerre en déployant le THAAD » en indiquant être déterminé à déployer des « moyens suffisants et sophistiqués de frappe offensive ».

La Corée du Sud menacée directement

Si les États-Unis sont directement visés, le voisin sud-coréen est également l’objet de menaces directes « C’est la volonté inébranlable de notre armée de mener une frappe de représailles impitoyable et transformer (le Sud) en une mer de feu et un tas de cendres dès que nous aurons l’ordre de le faire ».

La décision de déployer le système Thaad intervient après la mise de Kim Jong-un sur la liste noire du Trésor américain pour violations des droits humains. Selon le ministère de la Défense sud-coréen, le choix du site de déploiement du Thaad devrait être effectué « d’ici quelques semaines », le but étant qu’il soit en place fin 2017. 28 500 militaires américains sont installés en Corée du Sud, héritage de la Guerre de Corée entre 1950 et 1953.

Crédits photos : © KCNA VIA KNS/AFP/Archives KCNA

Partager cet article

Pour en savoir plus