Corée du Nord : Deux nouveaux missiles lancés pour l'anniversaire de Kim Il-Sung ?

Par , publié le | modifié le
International Photo non datée diffusée le 8 février 2015 par l'agence officielle de la Corée du nord KCNA montrant un tir d'essai de missile en mer
Photo non datée diffusée le 8 février 2015 par l'agence officielle de la Corée du nord KCNA montrant un tir d'essai de missile en mer

La Corée du Nord aurait déployé deux lanceurs de missiles sur la côte Est du pays. De nouveaux tests pourraient avoir lieu pour les célébrations de l’anniversaire du fondateur du régime, Kim Il-Sung.

Les fêtes d’anniversaire sont parfois d’un goût douteux, et la Corée du Nord s’apprête apparemment à en donner un parfait exemple. Alors que Pyongyang fêtera demain l’anniversaire de Kim Il-Sung, feu fondateur du régime nord-coréen (il aurait eu 104 ans le 15 avril 2016), les autorités militaires du pays s’apprêteraient à lancer de nouveaux missiles balistiques à moyenne portée.

Des lanceurs repérés dans l’Est du pays

Les informations émanent de l’agence de presse sud-coréenne Yonhap. Les autorités de Corée-du-Sud auraient en effet repéré le déploiement de deux lanceurs de missiles moyenne portée Musudan sur la côte Est de son belliqueux voisin.

Ce type du missile, qui peut parcourir une distance comprise entre 3000 et 4000 kilomètres selon les experts en armement, n’a pas encore été testé par l’armée nord-coréenne qui profiterait donc des célébrations de demain pour marquer le coup. Ce type de missile pourrait atteindre aisément la Corée du Sud et le Japon, mais aussi les bases américaines de l’île de Guam situées dans le Pacifique.

La Corée du Nord multiplie les provocations

Si cet essai est avéré, il constituait une nouvelle provocation de Pyongyang à l’encontre de la communauté internationale. La Corée du Nord a en effet effectué début 2016 son quatrième essai nucléaire. En février, cet essai nucléaire a été suivi d’un lancement de fusée longue portée. Des manœuvres qui ont poussé l’ONU à voter dans la foulée de nouvelles sanctions contre le régime nord-coréen.

CNN a confirmé l’information, indiquant que le renseignement américain a détecté la présence des missiles grâce à des images satellites.

Crédits photos : © KCNA/AFP/Archives KNS

Partager cet article

Pour en savoir plus