COP21 : ne pas trouver d'accord, "une catastrophe" pour Hollande

Par , publié le
Environnement François Hollande le 23 juillet 2015 à Dijon
François Hollande le 23 juillet 2015 à Dijon

Le président François Hollande a déclaré que ne pas trouver d'accord à l'issue de la COP21 "serait une catastrophe". Cette conférence axée sur les changements climatiques se tiendra en fin d'année à Paris.

Alors que de précédentes tentatives sur le sujet n'ont pas abouti aux conséquences espérées, la COP21 attendue pour se tenir du 30 novembre au 11 décembre 2015 à Paris concentre de réels espoirs quant à la signature d'un accord. Des espoirs noués en particulier par l'exécutif français qui n'a pas mâché ses mots pour qualifier le scénario d'une conférence sans résultats.

François Hollande, cité par France Info, a ainsi fait savoir jeudi que selon lui, ne pas trouver d'accord à l'issue de la COP21 "serait une catastrophe". Rappelons que la COP21 désigne "la 21e Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques de 2015". Une édition dont la France assurera donc l'accueil et la présidence.

Climat : François Hollande évoque des solutions à proposer lors de la COP21

Le président de la République a ajouté que l'enjeu de la conférence "est d'être capable de proposer à beaucoup de pays qui vont s'engager dans la transition énergétique des solutions". Et pour cadrer avec cette volonté de rassembler le plus de nations possibles dans ce projet, François Hollande a demandé à ce que "beaucoup de pays émergents ou vulnérables" puissent bénéficier d'un accompagnement financier dans leur démarche de "transition énergétique".

La France veut miser sur l'énergie solaire

Un peu plus tôt dans la journée, l'Union européenne avait demandé à "plusieurs pays clés du G20" de soumettre "sans délai" leurs intentions quant à une réduction des émissions de gaz à effets de serre. Sur le plan national, le chef de l'État actuellement en visite en Isère et en Savoie a communiqué sur le lancement par la France d'une "nouvelle vague" d'appels d'offre, ces derniers allant concerner des projets d'énergie solaire. Il est également prévu que le gouvernement signe un "contrat avec des territoires à énergie positive", et ce afin "que les territoires se mobilisent".

Crédits photos : © AFP Bertrand Guay

Partager cet article

Pour en savoir plus