Clermont-Ferrand : violente agression d'un agent SNCF

Par , publié le
Faits Divers La gare de Clermont-Ferrand.
La gare de Clermont-Ferrand.

Tôt dimanche matin, un chef d'escale de la gare de Clermont-Ferrand a été roué de coups. L'agresseur, recherché, a également vandalisé la gare.

Alors qu'il prenait son service, un chef d'escale de la SNCF âgé de 41 ans a été violemment agressé aux environs de 4 heures du matin dimanche en garde Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). Inconscient, il a été retrouvé par une femme de ménage une heure plus tard.

Les circonstances de l'agression

Au début de son service, l'employé découvre un homme sur les quais, visiblement en train de malmener l'un des distributeurs contenant boissons et friandises. D'après France Bleu Pays d'Auvergne, qui relate les faits et publie des photos des différents actes de vandalisme, "l'homme est donc descendu sous les quais et a fracturé la grille qui protège les escaliers et la montée vers les trains". Car la gare est fermée au public à cette heure matinale.

Ainsi surpris, le futur agresseur commence à s'en prendre aux vitre de la salle d'attente et d'accès aux quais. Ensuite, il attaque le chef d'escale en lui projetant un ordinateur au visage avant de le rouer de coups alors qu'il se trouve au sol.

La victime est sortie des urgences dimanche soir

Une femme, agent d'entretien, découvre l'homme inconscient alors qu'elle prend aussi son service. Il a été rapidement pris en charge par les pompiers, puis le CHU. Si l'enquête a été confiée à la sûreté départementale, la SNCF a porté plainte pour dégradation, et sera partie civile si la victime porte aussi plainte. Cette dernière est sortie dimanche des urgences, et la police technique et scientifique est venue sur place pour relever des indices et d'éventuelles traces d'ADN.

Gilles Escure, secrétaire général CGT Cheminot s'est exprimé : "Nous avions alerté la direction sur la réorganisation du travail. Le chef d'escale est désormais seul, avant, il était accompagné d'un collègue. Pour nous c'est un facteur aggravant mais le problème fondamental demeure l'insécurité autour de la gare".

Crédits photos : Capture d'écran Google Maps

Partager cet article

Pour en savoir plus