CHU de Toulouse : première greffe rénale robotique pour obèses en Europe

Par , publié le
Santé Image d'illustration d'un bloc opératoire.
Image d'illustration d'un bloc opératoire.

Le CHU de Toulouse a réalisé deux greffes rénales assistées par un robot chez des patients obèses, normalement non éligibles à ce type d'opération à cause des risques encourus.

S’il est un domaine dans lequel la robotique peut faire littéralement des miracles, c’est bien celui de la chirurgie. Les robots sont de plus en plus présents dans les blocs opératoires pour assister les chirurgiens, notamment pour certains gestes qui requièrent une précision d'orfèvre.

Le CHU de Toulouse vient d’effectuer une nouvelle prouesse dans le domaine de la chirurgie assistée par la robotique puisque ses équipes viennent de réaliser deux greffes de reins chez des patients obèses.

Une première en Europe

En temps normal, les personnes obèses ne sont pas éligibles à ce type de transplantation à cause de leur surpoids, ce qui rend l’opération particulièrement délicate. Avec cette double greffe assistée par un robot, le CHU de Toulouse réalise une première en Europe.

Dans un communiqué, les équipes du docteur Nicolas Doumerc, qui a pris les commandes du robot pour la greffe, ont précisé que le premier patient pesait 105 kg pour 1,63 m, soit un Indice de masse corporelle (IMC) de 37, et le second 130 kg pour 1,80 m, soit un IMC à 40. Normalement, les patients qui présentent un IMC supérieur à 35 ne peuvent pas subir d’opération aussi sérieuse à cause des risques supplémentaires de complications post-opératoires, notamment d’infection.

Une incision de 4 cm

Le robot à cet avantage qu’il n’a pas besoin d’autant de place que les mains d’un chirurgien pour opérer. Dans le cas présent, le robot n’a eu besoin que d’une incision de 4 cm pour agir.

Grâce à cette prouesse technologique, les patients obèses entrevoient un nouvel espoir, en particulier lorsqu’ils souffrent de problèmes rénaux. L’espérance de vie est en effet plus importante après une greffe que lors d’un traitement par dialyse.

Crédits photos : Dmitry Kalinovsjy/shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus