Christiane Taubira tacle Macron, tresse des lauriers à Hamon

Par , publié le

Dans un long entretien aux Inrocks, l'ancienne ministre de la Justice descend Macron (sans oublier Valls), mais voit en Hamon "un vrai renouvellement".

Christiane Taubira ne prend pas de pincettes, quand elle se dit "atterrée" par la popularité d'Emmanuel Macron. C'est une grande partie de la gauche qui est passée en revue, et peu de personnalités semblent trouver grâce à ses yeux. Sauf Benoît Hamon, "dont la voix est un vrai renouvellement".

Emmanuel Macron, un "séducteur"

Commençons par l'ancien ministre de l'Economie, à qui elle reconnaît "une vraie capacité de séduction (...) il en joue, c'est même sa carte maîtresse". Aux Inrocks, auquel elle accorde cet entretien-fleuve, elle affirme qu'Emmanuel Macron "doit beaucoup aux médias".

Selon elle encore, "Macron se dit antisystème mais c'est un pur produit du système. Je suis atterrée par son effet sur de jeunes esprits". Quid du "ni gauche ni droite" prôné M. Macron ? Elle assène : "Quand on a plus de trente ans d'engagement, qu'on a pris au sérieux la politique, qu'on a accepté de prendre des coups […], on connaît les différences entre les politiques de gauche et de droite".

Manuel Valls en prend aussi pour son grade

Visiblement réjouie de la récente défaite de l'ancien premier Ministre à l'issue de la primaire, elle dit de lui : "Se prétendre le champion de la sécurité comme une fin en soi, alors qu'elle est un droit, ou se proclamer champion de la laïcité intégrale pour exclure, ce ne sont pas des marqueurs de gauche".

Mélenchon ? "Il a fait une très belle campagne en 2012 et depuis il s'est un peu perdu dans les sables", indique-t-elle. Et selon elle, il a "bifurqué" depuis cette dernière campagne.

Benoît Hamon, le "renouvellement"

Quant au récent vainqueur de la primaire à gauche, il est "un vrai renouvellement. Merci de dire que la droite et la gauche, c'est différent. Les femmes et hommes de gauche qui racontent l'inverse sont juste en train de trahir". Une invective claire adressée à Emmanuel Macron. Ce qui plaît à l'ancienne Garde des Sceaux, c'est clairement le positionnement à gauche de Benoît Hamon.

Christiane Taubira a également fait une incursion à droite, pour évoquer François Fillon : "François Fillon ne donne pas la migraine : il appartient à la droite dure. Entendre quelqu'un qui prétend à la magistrature suprême dire qu'il n'y a pas de différences entre droite et gauche m'atterre".

Partager cet article