Un chalutier français prend un sous-marin dans ses filets

Par , publié le
Faits Divers Chalutier Eridan (illustration)
Chalutier Eridan (illustration)

Un sous-marin portugais s’est pris dans le filet d’un chalutier français au large des côtes britanniques. Fort heureusement, aucun blessé n’est à déplorer alors que la catastrophe a été évitée de justesse.

Belle prise pour le chalutier français Daytona ! Alors qu’il pêchait à proximité des côtes anglaises, le navire immatriculé à Saint-Brieuc (Bretagne) a pris dans ses filets un sous-marin portugais mesurant entre 50 et 70 mètres de long.

Le chalutier remonte un sous-marin

L’information a été diffusée par la préfecture dans un communiqué repris par Ouest-France. Le chalutier de 22 mètres de long avait déployé ses filets à environ 55 km au sud, sud-est du cap Lizard, la pointe sud-ouest de la Grande-Bretagne, lorsqu’aux alentours de 7 heures du matin, quelque chose de très imposant vient s’y prendre.

Le bateau se retrouve complètement bloqué et l'équipage comprend très vite qu’il s’agit là d’une prise bien plus importante qu’un simple banc de sardines. Alors qu’il tente de remonter le chalut, le capitaine du Daytona voit, à sa grande surprise, remonter un sous-marin emmêlé dans son matériel de pêche. Il s’agit du sous-marin Tridente battant pavillon portugais.

Aucun blessé, mais une grosse sueur froide

« Le sous-marin a immédiatement fait surface et pris contact avec le chalutier », selon le communiqué, qui précise qu’il n’y a « ni blessé ni dégât matériel apparent », indique le communiqué de la préfecture. Le capitaine du Daytona parle lui de véritable miracle. «  Ça ne tient à presque rien. Un noeud de plus de vitesse et le sous-marin entraînait mon bateau et nos gars. Ça m'a tout de suite fait penser au Bugaled Breizh. »

Après s'être résolu à couper le chalut, l’équipage du Daytona a pu relancer les machines et le bateau se dirige actuellement vers le port de Roscoff où son arrivée est prévue pour 18 heures. Une enquête est actuellement en cours afin de déterminer les circonstances de cet accident, heureusement sans gravité.

Crédits photos : Peine / Wikimedia Commons

Partager cet article