Cette semaine au cinéma, on évite : « Échange standard »

Par ,
Cette semaine Cette semaine au cinéma, on évite : « Échange standard »

Ou l'on essaye de faire des échanges de salle discrètement.

Cette comédie reprend grossièrement les codes de Freaky Friday, le film Disney sorti en 2003 avec Lindsay Lohan, qui jouait déjà à l’époque sur des stéréotypes bien appuyés entre une mère et une adolescente rebelle.

Ici ont retrouve deux hommes qui ont la trentaine en déclin. Tout deux représentent un style de vie bien défini baigné de clichés. Le premier, avocat, marié et trois enfants, incarne la norme bourgeoise et la vie d’un père de famille pas très excitante. Le second est un acteur  raté qui se tourne vers le porno, irresponsable et immature. Pour les deux hommes la vie de l’autre est un rêve et un soir comme par enchantement, les deux hommes échangent leur corps.

On imagine parfaitement la suite, ils vont découvrir que la vie dont ils rêvaient n’est pas parfaite. Un ressort de comédie déjà largement utilisé, qui ne nous épargne pas une morale digne d’un compte Disney lorsque les deux hommes se rendent compte que finalement leurs vie n’est pas si mal.

Échange standard est un film sans le moindre relief, prévisible qui fait pâle figure à côté de l’excellent Bon à tirer des frères Farelly qui eux réussissent le coup gagnant de sortir une comédie qui ne tombe une débauche de vulgarité.

Partager cet article

Partager vos lectures sur Facebook

exemple : Benjamin a lu : Cette semaine au cinéma, on évite : « Échange standard » sur 24Matins.fr