Budget de l'Elysée : une baisse bienvenue des dépenses

Par , publié le
France Le palais de l'Elysée à Paris.
Le palais de l'Elysée à Paris.

En dépit de l'affaire du coiffeur de François Hollande très grassement rémunéré, la cour des comptes a salué la baisse des dépenses de l'Elysée et les efforts entrepris.

L'affaire du coiffeur personnel du chef de l'Etat avait créé des dégâts dans l'opinion publique qui y voyait encore des dépenses somptueuses superflues alors que l'austérité est toujours de mise dans le pays. Le rapport favorable de la cour des comptes sur les dépenses du palais de l'Elysée adoucira sans doute la polémique auprès des français. La cour des comptes a notamment constaté une baisse de 11% des dépenses de l'Elysée par rapport à la dernière année du mandat de son prédécesseur, Nicolas Sarkozy.

Meilleure gestion des dépenses de l'Elysée

Passer sous la barre des 100 millions d'euros les dépenses de l'Elysée était une promesse du candidat François Hollande. Il semblerait, selon le rapport de la cour des comptes que cette promesse ait été tenue. En effet, sur l'année 2015, les dépenses du palais ont atteint les 98 millions d'euros contre 101,66 millions en 2014.

Depuis l'arrivée de François Hollande, l'Elysée a baissé de 11 millions ses dépenses par rapport à la dernière année du mandat de Nicolas Sarkozy.  L'Elysée a reversé 10 millions d'économies au budget de l'Etat, à l'inverse du Sénat qui conserve ses excédents monétaires.

Economies sur les salaires et des frais de fonctionnement réduits

Les économies réalisées par l'Elysée s'expliquent en partie par une réduction de 8% du nombre d'employés au palais. Les déplacements sont aussi nettement moins onéreux que sous l'époque de Nicolas Sarkozy qui avait notamment été pointé du doigt par la cour des comptes pour ses déplacements particulièrement dispendieux.

Les prix d'achat ont par ailleurs été notablement réduits par l'utilisation presque systématique d'appels d'offres. Cette pratique était curieusement quasi inexistante avant l'arrivée de François Hollande. Le palais de l'Elysée a, par ailleurs, réduit son parc automobile passant de 96 véhicules à 70.

Partager cet article

Pour en savoir plus