Bientôt la fin des glaces qui fondent ?

Par , publié le
Insolite
Deux femmes savourant une glace

Des chercheurs anglais ont découvert une protéine qui permet aux glaces de fondre moins vite. Bientôt la fin des mains collantes ?

Chaque été, c'est la même chose. Avec la chaleur, on s'offre des petites pauses rafraîchissantes à grand renfort de glace. Mais immanquablement les rayons du soleil finissent par faire fondre la gourmandise plus vite qu'on ne la déguste.

Une expérience dont ces chercheurs anglais des universités d'Édimbourg et de Dundee ont fini par se lasser semble-t-il puisqu'ils ont trouvé un moyen de ralentir le processus. Ils ont en effet découvert une protéine naturelle qui permet au glace de fondre moins vite.

"Cette protéine agit en s'agrippant aux cellules graisseuses et aux bulles d'air (contenues dans les glaces), permettant de les rendre plus stables dans un mélange", expliquent les scientifiques. Conséquence : les glaces restent "gelées plus longtemps" sans que leur onctuosité ne soit altérée.

Des glaces moins caloriques

Finies donc les mains poisseuses après la dégustation, les enfants barbouillées du nombril jusqu'au front de glace au chocolat.

Autre avantage de cette découverte : la protéine permet de conserver la glace à des températures moins élevées et permet de réduire la facture d'électricité pour les commerçants.

Enfin dernier argument en faveur de cette innovation avancé par les chercheurs : la glace obtenue serait également mois calorique car moins riche en acides gras saturés.

Cette innovation pourrait être introduite dans le commerce d'ici 3 à 5 ans selon les chercheurs.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article