"Bénévolat" de Nagui sur France Inter : la chanson parodique de ses collègues

Par , publié le
Culture
L'animateur Nagui.

Après avoir déclaré chez Jean-Marc Morandini travailler en tant que bénévole sur France Inter, ses collègues de la radio ont entonné une chanson parodique en son honneur. Et l'animateur de "N'oubliez pas les paroles" de n'être pas apparu si réjoui de cet hommage.

Vendredi, Jean-Marc Morandini avait posé la question à Nagui quant au devenir de La bande passante, programme que l'animateur emblématique de France 2 présente quotidiennement sur France Inter. Et si Nagui lui a répondu souhaité continuer l'aventure à la rentrée, les mots employés n'ont pas manqué de faire tiquer.

"Je suis heureux. Comme c’est du bénévolat – on ne peut pas parler de salaire, c’est du défraiement -, donc on continue." Il n'en a visiblement pas fallu plus à ses collègues de France Inter pour réagir, avec notamment le lancement d'un "Naguithon" sur l'antenne de la radio initié par Charline Vanhoenacker et ses collègues.

"Maintenant on est tous Nagui" : les animateurs de France Inter en chanson

Si l'on ignore si des dons ont été observés, et si oui, dans quelle mesure, les animateurs de France Inter sont allés plus loin en enregistrant une chanson se moquant quelque peu des propos de Nagui sur son salaire : "Rien ne va plus pour Nagui/Même s’il n’oublie pas les paroles/Elle est difficile sa vie/D’animateur bénévole". Avec un refrain disant "Dans nos cœurs et dans nos yeux/Sur Inter comme sur France 2/Le Nagui meurt peu à peu". Une initiative ayant déjà été visionnée plus de 130.000 fois sur Dailymotion.

"Ce n'est pas avec une chanson comme ça que vous ferez Taratata"

Samedi soir sur le réseau Twitter, l'animateur a exprimé en trois temps sa peine sur cette affaire. Il a commencé par indiquer n'avoir voulu "blesser personne avec la vanne récurrente à France Inter où beaucoup se plaignent d'être mal payés". Avant de signifier à ses collègues que "ce n'est pas avec une chanson comme ça que vous ferez Taratata il faut du talent!" Pour finir sur une note un peu plus humoristique : "pour une fois je préfère 'oublier les paroles' les bénéfices iront à la lutte contre Alzeihmer."

Crédits photos : Gilles Gustine/Phototélé.com

Partager cet article

Pour en savoir plus