AVC : un risque accru pour les migraineux après une intervention chirurgicale ?

Par , publié le
Santé
Des radiographies d'un cerveau (image d'illustration).

Une étude suggère que les personnes souffrant de migraines seraient plus sujettes que les autres à un AVC suite à une intervention chirurgicale.

Les personnes connaissant de fréquentes migraines y réfléchiront peut-être maintenant à deux fois avant de valider une intervention chirurgicale, si tant est qu'elles puissent se le permettre. Une étude parue mardi dans les colonnes du British Medical Journal (BMJ) révèle ainsi que le risque d'AVC (accident vasculaire cérébral) suite à une intervention chirurgicale serait plus grand chez les patients migraineux.

Pour parvenir à cette observation, les chercheurs se sont penchés de près sur plus ou moins 124.000 cas concernant des patients ayant subi des interventions chirurgicales dans trois hôpitaux américains entre 2007 et 2014. Et d'avoir découvert que le risque d'AVC dans les 30 jours suivant une intervention était de 4,3 sur 1.000 personnes opérées souffrant de migraines. Un taux qui était quant à lui de 2,4 pour 1.000 pour la totalité des cas analysés.

Migraines avec aura : risque plus fort d'AVC après opération ?

En se concentrant sur les patients migraineux, il apparaît que le risque est plus élevé pour ceux touchés par la migraine avec aura, où des troubles de la vue accompagnent les maux de tête. Pour ces personnes, le taux d'AVC le mois suivant une intervention chirurgicale est ainsi de 6,3 pour 1.000, alors que ce chiffre tombe à 3,9 pour 1.000 pour les migraines ordinaires.

Un taux également plus élevé de ré-hospitalisations

Les migraineux ont également été plus nombreux que les autres à être de nouveau hospitalisés après leur chirurgie, là aussi dans les 30 jours ayant suivi l'opération. Au vu de ces résultats, Matthias Eikermann, principal signataire de l'étude officiant à la Harvard Medical School, indique dans des propos traduits rapportés par Europe 1 qu'"il est important que les médecins connaissent ce risque accru dans la période péri-opératoire, en particulier chez des patients qui ne présentent pas les facteurs traditionnels de risque d'AVC".

Au niveau mondial, l'AVC est à l'origine de plus de 6 millions de décès chaque année. La migraine est pour sa part rencontrée par quelque 15% de la population adulte et majoritairement par les femmes.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article