Au cinéma cette semaine : Qu'est ce qu'on a fait au Bon Dieu ?, Babysitting et Need for speed

Par , publié le

Aujourd'hui au cinéma, vous trouverez parmi les sorties une excellente comédie sociale, un film de potes déjanté et un blockbuster américain

Qu'est ce qu'on a fait au Bon Dieu ? est la comédie sociale de ce début d'année, qui marque également le retour de Christian Clavier et Chantal Lauby au cinéma. Le reste de la distribution est savoureuse, avec une brochettes de comédiennes et comédiens talentueux.

Claude et Marie Verneuil (Christian Clavier et Chantal Lauby), issus de la grande bourgeoisie catholique provinciale sont des parents plutôt "vieille France". Mais ils se sont toujours obligés à faire preuve d'ouverture d'esprit...Les pilules furent cependant bien difficiles à avaler quand leur première fille épousa un musulman, leur seconde un juif et leur troisième un chinois. Leurs espoirs de voir enfin l'une d'elles se marier à l'église se cristallisent donc sur la cadette, qui, alléluia, vient de rencontrer un bon catholique.

La critique de Qu'est ce qu'on a fait au Bon Dieu ?

La presse est unanime, cette comédie vaut le détour. Pour le Journal du Dimanche, "c'est un peu le croisement du sketch irrésistible de Muriel Robin, "Le Noir", et de "Devine qui vient diner ?" version comique. Mieux, le réalisateur Philippe de Chauveron et son coscénariste n'ont pas hésité  à en rajouter, s'amusant des pires clichés et des idées reçues pour mieux les railler." Pour AVoir-ALire.com, ce film est "le "Rabbi Jacob" des années 2000... Une œuvre généreusement populaire au potentiel commercial énorme."

La bande-annonce de Qu'est ce qu'on a fait au Bon Dieu ?

Babysitting

Babysitting est réalisé par Philippe Lacheau et Nicolas Benamou. Il s'agit du premier film interprété par une grande partie de La Bande à Fifi, troupe révélée par Canal+.

N'ayant pas de baby-sitter pour garder son fils Rémy (Enzo Tomasini) pour le week-end, Marc Schaudel (Gérard Jugnot) demande à l'un de ses employés, Franck (Philippe Lacheau), pensant que c'est quelqu'un de sérieux. Malheureusement, c'est le soir où Franck doit fêter ses 30 ans… Tôt le matin, Marc et sa femme Claire (Clotilde Courau) sont réveillés par un appel de la police : Rémy et Franck ont disparu ! Dans leur maison complètement saccagée, la police a retrouvé une caméra…

La critique de Babysitting

Globalement, la presse est très enthousiaste devant ce film au rythme plus que soutenu. Pour Télé7Jours, "zéro accalmie côté gags, vannes en rafale, troupe née sur Canal (La bande à fifi, Bref) ou sur le Net (Le Palmashow): il y a du culte dans l'air. Et du Pierre Richard chez Philippe Lacheau, qui nous offre rien de moins que la comédie de l'année." Pour le Journal du Dimanche, "Philippe Lacheau réalise une comédie délirante dans la lignée du premier "Very Bad Trip" et ne se refuse aucun dérapage. On ne peut que saluer ce projet atypique et réjouissant, truffé de clins d'oeil, gentiment désinhibé, qui apport une vraie bouffée d'air frais dans la paysage cinématographique français."

La bande-annonce de Babysitting

Need for Speed

Aujourd'hui sort Need for Speed, l'adaptation au cinéma du jeu vidéo du même nom. Un long-métrage qui plaira aux fans de gros bolides et de vitesse.

Tobey Marshall (Aaron Paul) et Dino Brewster (Dominic Cooper) partagent la passion des bolides et des courses, mais pas de la même façon… Parce qu’il a fait confiance à Dino, Tobey s’est retrouvé derrière les barreaux. Lorsqu’il sort enfin, il ne rêve que de vengeance. La course des courses, la De Leon – légendaire épreuve automobile clandestine – va lui en donner l’occasion. Mais pour courir, Tobey va devoir échapper aux flics qui lui collent aux roues, tout en évitant le chasseur de primes que Dino a lancé à ses trousses.

La critique de Need for Speed

Globalement, la presse n'est pas emballée par l'exercice donné à l'écran. Pour Avoir-ALire.com, "l’adaptation du jeu vidéo d’Electronic Arts carbure mal, tombant en rade dès le premier virage en raison d’un scénario plat qui tourne à vide." Pour le Journal du Dimanche, le verdict est le même : "adapté d'un jeu vidéo, cette série B plate comme une autoroute voudrait bien faire une queue de poisson à la célèbre série automobile "Fast and Furious". Mais l'histoire a du mal à tenir la route."

La bande-annonce de Need for Speed

Partager cet article

Pour en savoir plus