Après les attentats, le moral des ménages reste stable

Par , publié le
Économie Photo d'illustration
Photo d'illustration

L'Insee a publié l'indicateur-clé pour la consommation que constitue le moral des ménages. Pour décembre, soit quelques jours après les attentats parisiens, cet indice reste stable.

Mercredi, l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) a indiqué que pour décembre 2015, l'indice de confiance des ménages français "est resté stable pour le troisième mois consécutif à 96 points".

Pour autant, sur une longue période, il reste en-deçà de la moyenne des 100 points.

De quoi se compose cet indicateur-clé du niveau de consommation ?

De ce strict point de vue donc, les attentats du 13 novembre dernier n'ont pas affecté l'indice de confiance, que les analystes attendaient à un niveau de 95. Le quotidien économique Les Echos rappelle qu'il est établi : "à partir de divers soldes d'opinion divisés en deux grandes catégories: l'une portant sur la situation personnelle des ménages, l'autre sur leur perception de l'évolution économique générale".

Du côté de l'opinion portant sur leur situation personnelle, la quasi-stabilité est de mise avec un léger repli d'un point. En revanche, l'optimisme prévaut quant à l'avenir économique, qui clôt l'année avec un gain de 3 points. Enfin, en ce qui concerne l'inflation, les Français jugent que les prix pourraient grimper au premier trimestre 2016; en revanche, ils sont moins nombreux qu'en novembre à estimer que les prix ont flambé sur les 12 derniers mois.

Le chômage, source d'inquiétude

Ces considérations optimistes mises à part, il est un point précis au sujet duquel les Français sont inquiets. La perspective du chômage, que les Français redoutaient plus en décembre qu'un mois auparavant : "le solde correspondant augmente de 11 points et retrouve le niveau atteint en septembre 2015. Ce solde est supérieur à sa moyenne de long terme depuis juin 2011", indique l'Insee.

Crédits photos : © Pixabay / Public domain

Partager cet article

Pour en savoir plus