Alpes-Maritimes : 120 hectares détruits dans un incendie

Par , publié le
Faits Divers Un pompier au milieu de la végétation calcinée le 26 juillet 2015 dans la forêt de Pessac
Un pompier au milieu de la végétation calcinée le 26 juillet 2015 dans la forêt de Pessac

Un incendie qui s'était déclaré mercredi dans les Alpes-Maritimes a brûlé 120 hectares le lendemain. La zone concernée était toutefois inhabitée.

En cette période de fortes chaleurs sudistes, les incendies semblent se multiplier dans plusieurs régions de France. Mercredi après-midi, un incident de ce type s'était déclaré dans la commune de Saint-Vallier-de-Thiey, dans les Alpes Maritimes. Et l'on apprend que cet incendie a brûlé, en ce jeudi, pas moins de 120 hectares.

Nos confrères de Vosges Matin avec l'AFP rapportent toutefois de rassurantes déclarations émises par les pompiers. Ces derniers ayant ainsi indiqué que la zone touchée par cet incendie était inhabitée et qu'aucune victime n'a été déplorée à cet endroit.

Incendie dans les Alpes-Maritimes : 120 hectares brûlés mais pas de victimes humaines

Les soldats du feu ont également parlé d'un vent de nord ayant conduit à la réactivation d'un feu maîtrisé plus tôt : "Le feu, qui était maîtrisé, a dégénéré vers 01H00 au cours de la nuit, sous l’effet d’un vent de nord. Il s’est réactivé et la situation s’est compliquée." Le Centre opérationnel d’incendie et de secours (Codis) des Alpes-Maritimes a pour sa part communiqué sur une météo plus favorable en ce jeudi matin, principalement en raison de la non-présence du vent.

Aucune menace pour les habitations

On apprend de même que 259 hommes ont été mobilisés et déployés dans cette opération, incluant l'aide de pompiers venus en renfort du Var. Quatre Canadair et deux hélicoptères bombardiers d'eau ont aussi été sollicités, rejoints en début de matinée (dès 9h30) par un avion de type Dash, un appareil disposant de la capacité de larguer 12 tonnes de produit retardant sur les flammes. Notons enfin que le danger d'une menace pour les habitations apparaît nul même si, d'après le Codis, quatre personnes ont été évacuées mercredi d'une bergerie, et ce à titre préventif. Mardi, 10 000 campeurs étaient évacués dans le Var après des départs de feu, des mises à feu ayant également été observées sur la même période en Corse.

Crédits photos : © AFP MEHDI FEDOUACH

Partager cet article