Les allergies alimentaires favorisées par les antibiotiques

Par , publié le
Santé Photo d'illustration. L'allergie alimentaire.
Photo d'illustration. L'allergie alimentaire.

Une étude américaine relie la prise d'antibiotiques avant l'âge d'un an à un risque supérieur de développer une allergie alimentaire plus tard.

Des chercheurs de l'Université de Caroline du Sud estiment, dans une étude publiée dans la revue Allergy, Asthma & Clinical Immunology, que le risque d'allergie alimentaire est lié à la prise, même une seule fois, d'antibiotiques pendant l'année suivant la naissance.

Antibiotique avant 1 an, 21% de risque d'allergie alimentaire en plus

Et le risque peut même monter à +50% si l'enfant a bénéficié de 3 ou 4 prises d'antibiotiques pendant cette même période. C'est en étudiant 7.499 jeunes enfants, dont 1.504 souffraient d'une telle allergie, que les chercheurs ont établi ce lien.

Le Dr Brian Love, co-auteur de l'étude, précise que "La plus forte association est constatée avec la prescription de céphalosporines et de sulfonamides (antibiotiques à large spectre) qui entraînent une augmentation du risque d'allergie alimentaire de 50 et 54% respectivement. Plus fortement que les pénicillines et les macrolides".

Une modification de la flore intestinale

Comment expliquer ce lien ? Les antibiotiques, administrés pendant la première année de vie, ont la particularité de modifier la flore intestinale : en détruisant des espèces bactériennes qui colonisent cet organe, les antibiotiques favorisent ainsi l’apparition des allergies alimentaires.

Pour le Dr Love, les choses sont claires : "Nous avons besoin de meilleurs outils de diagnostic pour aider à identifier les enfants qui ont vraiment besoin d'antibiotiques. En abuser multiplie les effets secondaires, y compris le développement potentiel des allergies alimentaires , et peut encourager la résistance antibactérienne".

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article