Alice Cooper candidat à la présidence américaine, mais pas trop sérieusement

Par , publié le
Culture Le chanteur Alice Cooper, ici en concert à Berlin en 2011
Le chanteur Alice Cooper, ici en concert à Berlin en 2011

Âgé de 68 ans, le fantasque chanteur de hard rock Alice Cooper a décidé de présenter sa canditature aux élections présidentielles américaines.

"Un homme perturbé pour une époque perturbée". C'est avec ce slogan que le chanteur Alice Cooper se lance dans la course à la Maison-Blanche. S'il a conscience de représenter une part de la population américaine, ses intentions de campagne montrent que ses chances sont assez faibles d'accéder au poste suprême.

Ajouter Lemmy Kilmister au Mont Rushmore

Parmi les grandes lignes de son programme figurant sur un site Internet dédié, relevons par exemple :

  • ajouter le visage de feu le chanteur de Motörhead, Lemmy, à ceux d'illustres anciens présidents gravés sur le Mont Rushmore,
  • réintégrer Brian Johnson, chanteur d'AC/DC, au sein du groupe,
  • interdire aux spectateurs d'un film de parler au cinéma, tout comme interdire les selfies (sauf à l'occasion du Jour du Selfie, dont la date reste à fixer),
  • Faire figurer les acteurs Peter Sellers et Groucho Marx, respectivement sur les billets de banque de 20 livres sterling et de 50 dollars.

Alice Cooper, si apolitique que cela ?

Au-delà de ce qui est assurément une blague de potache, l'artiste vend aussi des "packs de campagne" comprenant des posters, autocollants de campagne, faux billets de banque à son effigie et autres t-shirts siglés COOP 2016.

En 1972, dans sa chanson Elected, il égratignait le monde de la politique en finissant par ce vers : "Tout le monde a des problèmes. Et personnellement, je m'en fiche". S'il s'est toujours déclaré apolitique, il se moquait il y a quelques années pourtant des artistes qui faisaient campagne en faveur du démocrate John Kerry, alors opposé à George W. Bush.

Rappelons que récemment, Kanye West a lui aussi fait part de sa volonté de partir en campagne pour la Maison-Blanche, mais pour 2020. Le temps d'étoffer un programme un peu plus sérieux ?

Crédits photos : yakub88 / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus