Alfred Hitchock accusé par Tippi Hedren d'agressions sexuelles

Par , publié le | modifié le
Cinéma L'actrice Tippi Hedren à Los Angeles en 2013.
L'actrice Tippi Hedren à Los Angeles en 2013.

Dans ses mémoires, l'actrice principale du film Les Oiseaux accuse le maître du suspense d'agressions et de harcèlement sexuel.

Agée aujourd'hui de 86 ans, l'actrice Tippi Hedren lâche (à nouveau) une petite bombe dans le cadre de la publication de ses mémoires. Si l'on connaît l'attirance, toujours revendiquée, d'Alfred Hitchcock pour les jolies comédiennes blondes, cette dernière évoque dans son autobiographie des faits de harcèlement et d'agression sexuelle dans le cadre du tournage de deux de ses films.

Des accusations déjà formulées

En 1999, la star des Oiseaux (1963) et de Pas de printemps pour Marnie (1964) avait déjà évoqué de tels faits au quotidien britannique The Guardian : "C'était très, très difficile pour moi. J'étais une jeune femme, je n'étais pas mariée. Il voulait que je lui sois redevable d'avoir fait de moi une star. Oui, il était sexuellement obsédé par moi. (...) Il n'y a aucun doute à ce sujet, Hitch avait une attitude très bizarre envers les femmes, peut-être à cause de son enfance très étrange".

Si l'ouvrage Tippi Hedren : A Memoir ne sort que demain, le New York Post en a publié les bonnes feuilles. "Harcèlement sexuel et harcèlement tout court étaient des mots qui n’existaient pas à l’époque", raconte la comédienne.

Une porte secrète entre sa loge et le bureau du réalisateur

Elle révèle ainsi qu'Hitchcock l'aurait forcée à l'embrasser alors qu'ils sont tous deux assis à l'arrière d'une limousine. Ou encore, que sur le lieu de tournage des Oiseaux, une porte secrète reliait directement la loge de l'actrice au bureau du réalisateur. Un jour, il serait arrivé dans sa loge pour "poser ses mains" sur Tippi Hedren. C'était "sexuel et pervers", raconte-t-elle.

Ayant toujours refusé les avances du maître du suspense, ce dernier aurait ensuite tout fait pour ruiner sa carrière.

Crédits photos : Helga Esteb / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus