Alcool : Plus de deux verres par jour augmentent le risque d’AVC

Par , publié le
Santé
Un verre de mojito (photo d'illustration)

La consommation de plus de deux verres d’alcool par jour favoriserait le risque d’AVC.

Ce n’est plus un secret, l’abus d’alcool est dangereux pour la santé. La récente étude des chercheurs du Karolinska Institutet (Suède) vient enfoncer encore un peu plus le clou, car selon leurs travaux publiés dans la revue BMC Medicine, la consommation de plus de 2 verres d’alcool par jour ferait considérablement augmenter le risque d’accident vasculaire cérébral.

Un risque presque multiplié par deux

Pour les besoins de leur étude, les scientifiques ont passé au crible les résultats de 25 recherches qui tentaient d’évaluer le lien entre la consommation d’alcool et le déclenchement d’un AVC. En corrélant toutes ces données, ils sont tout d’abord arrivés à la conclusion qu’en dessous de deux verres par jour, la probabilité de souffrir d’un AVC est légèrement réduite. Une probabilité qui concerne les AVC « ischémiques », soit ceux causés « par des caillots sanguins qui bloquent les artères cérébrales ».

Les personnes qui consomment plus de deux verres par jours ont en revanche plus de chance de faire des AVC. Le risque de faire une hémorragie intracérébrale est 1,6 fois plus élevé et tandis que celui de faire une hémorragie méningée (dans les zones externes du cerveau) est 1,8 fois plus important.

Le taux de fibrinogène responsable ?

Pour les responsables de l’étude, le lien entre consommation d’alcool et risque d’AVC est à chercher du côté de la fibrinogène, une protéine qui aide à la formation de caillots sanguins. L’alcool serait responsable d’un dérèglement dans la sécrétion de cette protéine qui est synthétisée par le foie.

Pour approfondir leurs résultats, les chercheurs pourraient désormais chercher à identifier les différents risques d’AVC en fonction du type d’alcool consommé.

Crédits photos : Anna_Pustynnikova/Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus