Afrique du Sud : il va devenir papa après une greffe du pénis

Par , publié le | modifié le
Santé Un chirurgien qui opère. Photo d'illustration.
Un chirurgien qui opère. Photo d'illustration.

Le premier greffé du pénis, un jeune Sud-africain va devenir papa. L'homme âgé de 21 ans a été le premier greffé du pénis. Il avait été amputé de la verge après une infection suite à une circoncision. La greffe semble être donc un véritable succès.

D'ici la fin de l'année, le premier greffé du pénis va devenir papa. Il y a moins d'un an il avait subi l'opération. "Il m'a informé que sa partenaire était enceinte d'environ quatre mois", indique Andre Van De Merwe, l'urologue qui a conduit l'opération à Tygerberg au Cap en décembre. Les futurs parents sont âgés de 21 ans.

Le docteur Van De Merwe n'est pas étonné de cette nouvelle. Il souligne que "rien n'empêcherait qu'il ait des enfants car la qualité du sperme n'était pas affectée". "Nous sommes contents qu'il n'y ait pas eu de complications et que le pénis fonctionne bien", confie-t-il.

Le greffé du pénis va devenir père d'ici la fin de l'année

Le jeune homme avait dû se faire amputer la verge après une circoncision qui s'était infectée.

La greffe du pénis a duré 9 heures. Le pénis greffé appartenait à un donneur décédé après l'accord de sa famille. L'équipe médicale avait indiqué que le jeune homme avait recouvré toute les fonctions urinaires et sexuelles de son organe.

Les circoncisions rituelles en Afrique du Sud se passent souvent mal

La circoncision traditionnelle par ablation à vif du prépuce se trouve dans certaines cultures sud-africaines. Cette circoncision a souvent lieu à la fin de l'adolescence après une retraite en brousse qui est une épreuve d'endurance physique. Cette pratique peut conduire à des accidents durant les cérémonies initiatiques et organisées la plupart du temps sans témoin.

Des personnes peuvent être mal attentionnées. Il arrive que des individus s'improvisent comme étant des maîtres de circoncision avec la complicité de chefs coutumiers peu regardants. Malheureusement, de plus en plus de jeunes accomplissent ce rite de passage. Il a été recensé que 486 jeunes hommes ont trouvé la mort entre 2008 et 2013 suite à une infection ou une gangrène.

Crédits photos : Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus