Afghanistan : le mollah Mansour, chef des talibans, probablement mort

Par , publié le
International Photo fournie par les talibans afghans et datant du 1er juin 2014 du mollah Akhtar Mansour
Photo fournie par les talibans afghans et datant du 1er juin 2014 du mollah Akhtar Mansour

Un responsable américain a hier déclaré que le mollah Aktar Mansour, chef des talibans en Afghanistan, aurait "probablement" été tué lors d'une frappe américaine depuis un drone.

Le responsable américain, qui s'exprimait sous couvert d'anonymat, a déclaré que la frappe ayant probablement mis fin aux jours du chef taliban avait "eu lieu à 10h00 GMT ce matin". Cette frappe aurait été, toujours selon ce responsable américain, autorisée par le président Barack Obama.

Une attaque menée par des drones

Le responsable américain aurait précisé que le mollah Mansour était à bord d'un véhicule avec un chauffeur dont l'identité n'a pas été révélée et que le chauffeur qui conduisait le véhicule aurait lui-aussi été "probablement tué". L'attaque aurait été "menée par plusieurs drones des forces spéciales américaines".

Le responsable américain a ajouté que l'attaque a eu pour théâtre une route située "dans une zone éloignée le long de la frontière du Pakistan et de l'Afghanistan, au sud-ouest de la ville d'Ahmad Wal". Interrogé sur le sujet, Peter Cook, le porte-parole du Pentagone, a confirmé qu'une attaque par drones avait bien visé le mollah Mansour, sans pour autant confirmer sa mort.

Accusé d'être un obstacle à la paix

Pour le porte-parole du Pentagone, le chef taliban était "activement impliqué dans la préparation d'attaques contre des installations à Kaboul et à travers l'Afghanistan, et présentait une menace pour les civils et les forces de sécurité afghans, pour nos personnels et pour les partenaires" avant d'ajouter qu'il "était un obstacle à la paix et à la réconciliation entre le gouvernement d'Afghanistan et les talibans, interdisant aux chefs talibans de participer aux négociations de paix avec le gouvernement afghan".

Peter Cook précise par ailleurs que depuis que le mollah Mansour avait remplacé le mollah Omar, "les talibans ont mené beaucoup d'attaques, qui ont provoqué la mort de dizaines de milliers de civils afghans et de membres des forces de sécurité, et de nombreux personnels américains et de la coalition".

Depuis 2006, les Etats-Unis utilisent les drones pour mener des frappes meurtrières. Elles se sont particulièrement intensifiées depuis l'arrivée d'Obama au pouvoir. Même si, officiellement, ces attaques ne sont pas comptabilisées, différentes ONG indiquent que ces frappes auraient tué plusieurs milliers de personnes sans jugement et un grand nombre de civils auraient perdu la vie dans ces attaques. Après différents scandales, ces attaques avaient été un temps suspendues, mais ont depuis repris sous les ordres du président américain.

Crédits photos : © AFP/Archives HO

Partager cet article

Pour en savoir plus