Accident de bateau en Égypte : le bilan grimpe à 36 morts

Par , publié le
International Des proches des victimes rassemblés sur la rive, peu après la mort de 18 personnes dans la collision d'un bateau de fête avec un cargo sur le Nil au nord du Caire, le 23 juillet 2015
Des proches des victimes rassemblés sur la rive, peu après la mort de 18 personnes dans la collision d'un bateau de fête avec un cargo sur le Nil au nord du Caire, le 23 juillet 2015

Le bilan des victimes de l'accident de bateau survenu mercredi sur le Nil s'alourdit, passant ainsi de 21 à 36 morts.

Mercredi soir, un bateau de plaisance et un cargo sont entrés en collision sur le Nil, non loin du Caire (Égypte). Au lendemain de cet accident, on annonçait un bilan provisoire de 21 morts incluant femmes et enfants. Vendredi, ce chiffre était grimpé à 29.

Et en ce dimanche 26 juillet, le général Magdi al-Chalqami, responsable de la direction de la protection civile à Giza, a livré à l'AFP un bilan réactualisé de 36 victimes. Il a ajouté que les recherches visant à retrouver d'autres corps se poursuivent et que le champ de ces recherches a été étendu à d'autres provinces sur le Nil.

Collision entre deux bateaux sur le Nil : 36 morts et des recherches toujours en cours

Houssam Abdel Ghaffar, porte-parole du ministère de la Santé, a pour sa part déclaré que vingt enfants se trouvent parmi les victimes, certains d'entre eux étaient d'ailleurs âgés de quatre ans. On apprend de même que le capitaine du cargo et trois de ses aides en été placés en détention provisoire pour homicide involontaire et non respect des mesures de sécurité nécessaires. Des responsables de la sécurité avaient affirmé que juste avant que le cargo ne vienne les heurter, les passagers du navire de plaisance fêtaient des fiançailles.

Des mesures "pour faire régner la discipline sur le Nil"

Un communiqué du gouvernement publié aujourd'hui même fait état d'une intention de l'État égyptien de "faire régner la discipline sur le Nil" via une série de mesures. Il est par exemple désormais défendu à tout cargo, et ce jusqu'à septembre prochain, de naviguer de nuit sur le Nil au Caire et dans les zones avoisinantes. Le gouvernement a également signé la fin des mouillages sur les berges ainsi que les enceintes trop puissantes que l'on trouve sur une bonne partie des bateaux, ces derniers affichant un état souvent vétuste.

Crédits photos : © AFP -

Partager cet article

Pour en savoir plus