A Paris, les véhicules d'avant 1997 interdits à la circulation dès juillet

Par , publié le
Transports Photo d'illustration. La circulation sur les Champs-Elysées, à Paris.
Photo d'illustration. La circulation sur les Champs-Elysées, à Paris.

D'après Les Echos, le conflit entre Ségolène Royal et le Groupement des autorités de Transport est terminé. Ce qui signifie que Paris va bien pouvoir interdire aux véhicules datant d'avant 1997 de circuler dès le 1er juillet 2016.

Les maires réunis sous l'égide du Groupement des autorités de Transport (Gart) auraient, selon Les Echos, fini par faire plier Ségolène Royal en ce qui concerne la publication des six vignettes classant la pollution des véhicules.

En d'autres termes, et si cette publication intervient plus rapidement, la Ville de Paris serait en mesure d'imposer son interdiction de circulation aux véhicules datant d'avant 1997, dès le 1er juillet de cette année.

Que sont ces 6 vignettes ?

Pour rappel, ces vignettes, appelées de façon plus formelle certificats sur la qualité de l'air arboreront différentes couleurs. Apposées sur le pare-brise, elles renseigneront sur l'ancienneté et le type de moteur du véhicule. Mais aussi, sur les prochaines zones de circulation restreintes qui pourront être instaurées en cas de pics de pollution, ou de manière permanente.

Au début de l'année, Anne Hidalgo ainsi que certains maires (citons Grenoble, Strasbourg ou Versailles) ne voyaient pas d'un bon oeil que la ministre veuille remplacer les six vignettes prévues par quatre autres catégories "jugées trop sévères et incompatibles avec la mise en place progressive des interdictions". Yann Mongaburu, président du Syndicat mixte des transports en commun de l'agglomération de Grenoble n'a pas caché sa satisfaction : "Nous avons obtenu gain de cause avec le retour aux six vignettes annoncées il y a un an. Seules quelques adaptations concernent les utilitaires et les poids lourds". 

Satisfaction car le quotidien économique précise que "Dans le cas de Paris, un tiers des véhicules se seraient retrouvés interdits dès le 1er juillet, au lieu des 10 % visés par la mairie".

Quelle amende prévue ?

Dans les faits, les véhicules datant d'avant 1997 donc, ne seront pas autorisés à pénétrer dans la capitale française en journée et pendant la semaine. En cas de contrôle des forces de l'ordre sur ces véhicules, l'amende prévue est de classe 3, soit de 35 à 450 euros.

A noter que le plan visant à limiter la pollution montera encore d'un cran à l'horizon 2020 avec une tolérance abaissée aux véhicules datant d'après 2010.

Crédits photos : konstantinks / Shutterstock.com

Partager cet article

Pour en savoir plus