Nice : le coût des voeux du maire Estrosi ne passe pas

Par , publié le | modifié le
France Christian Estrosi sur Europe1
Christian Estrosi sur Europe1

L'opposition au maire de Nice Christian Estrosi ne décolère pas : la cérémonie des voeux aux agents de la ville et de la métropole, a coûté 395.000 euros.

Mardi et mercredi soirs derniers, le maire de Nice, Christian Estrosi, présentait ses voeux aux agents de la ville, de la métropole, du Centre communal d'action sociale ainsi qu'à leurs familles. Pour l'occasion, et ce n'est pas une première, le Palais Nikaïa avait été loué. A l'issue des voeux, une représentation de la comédie musicale Flashdance était offerte aux spectateurs.

Voeux du maire de Nice : 395.000 euros regrettés par l'opposition

En tout et pour tout, les deux soirées auront coûté près de 400.000 euros. Pour le conseiller municipal et métropolitain PS Patrick Allemand, la dragée est amère. Mercredi, sur son compte Facebook, le conseiller d'opposition disait s'être déplacé aux voeux, mais ne pas avoir assisté au spectacle, condamnant "avec la plus grande fermeté, tout cet argent public dilapidé pour deux soirées de vœux". Il communique alors le chiffre de 150.000 euros, coût faisant l'objet d'hypothèses.

Mais jeudi, il écrivait toujours via le réseau social : "Voeux à 395 000 euros ! Mais c'est un scandale national (...) J'avais hélas très largement sous-estimé le montant en question. La mairie de Nice concède que la cérémonie des voeux a coûté 395 000 euros ! (...) C'est tout simplement ahurissant, inimaginable dans la période de crise actuelle".

Patrick Allemand tacle l'"Egostrosie"

Enfin, il annonce vouloir saisir premier Ministre et ministre des Collectivités territoriales afin "à titre symbolique, de diminuer la dotation annuelle de l'Etat à la ville de Nice de 395000 euros puisque manifestement elle n'en a pas besoin". Mais aussi, la Chambre régionale des comptes.
Dans le quotidien Nice-Matin, le conseiller FN Olivier Bettati va même plus loin : "le maire de Nice aurait été bien inspiré d’annuler ses vœux somptuaires et dispendieux comme l’a fait Eric Ciotti, le président du conseil départemental, en gestionnaire avisé des deniers publics".

Quant à la mairie, elle indique : "Nous avons toujours communiqué avec transparence sur les budgets des cérémonies", tout en précisant que cette somme est de 10% inférieure à celle engagée pour les voeux de 2015.

Crédits photos : capture d'écran YouTube

Partager cet article

Pour en savoir plus