Pourquoi le 11 novembre est-il férié ?

Par , publié le
France
François Hollande dépose une gerbe sur la tombe du soldat inconnu le 11novembre 2016 sous l'Arc de Triomphe à Paris

Alors que de nombreux français profitent d’un week-end de trois jours, se rappelle-t-on de ce que nous fêtons le 11 novembre ? Retour sur une date historique de l’histoire de France.

Dans les 11 jours fériés que compte le calendrier français, figure le 11 novembre. Cette date commémore l’armistice de la Première Guerre mondiale qui fût signé le 11 novembre 1918. De nos jours, il n’existe plus de témoin vivant de cette guerre et le sens de ce jour férié tend à disparaître ou à être remplacé.

Que fêtons-nous le 11 novembre?

Depuis la loi du 24 octobre 1922, le 11novembre est déclaré comme jour férié pour commémorer la victoire des alliés sur l’Allemagne et l’armistice qui fût signé le 11 novembre 1918 à 11 heures précisément. Le premier conflit mondial, qui avait démarré le 28 juillet 1914 a duré 4 ans, 3 mois et 2 semaines. Au total, cette guerre ayant mobilisé une quarantaine de pays, aura fait 9,5 millions de victimes. Le 11 novembre est donc un jour de commémoration des soldats morts au combat et des anciens combattants rescapés.

Le 11 novembre : sa signification actuelle

Les anciens combattants de la Première Guerre mondiale sont aujourd’hui tous éteints. Le dernier est décédé  en 2011, à l’âge de 110 ans, il s’agissait de l’Australien Claude Choules qui était rentré dans les rangs de l’armée britannique à 14 ans en mentant sur son âge. Par ailleurs, le dernier poilu français, Lazare Ponticelli, nous a quitté le 12 mars 2008, à 110 ans également.

En l’absence de personnes à qui rendre hommage, la signification du 11 novembre a été élargie à tous les morts pour la France dans tous les conflits. Cette journée d’hommage est aujourd’hui célébrée sur le modèle anglo-saxon du Remembrance Day ou duVeterans Day.

Jour férié : ce que dit la loi

Si vous avez la chance de ne pas travailler le 11 novembre, vous constaterez que de nombreux magasins restent cependant ouverts. Sachez que le code du travail n’interdit pas d’employer des salariés lors des jours fériés à l’exception du 1er mai. Si un jour férié est chômé, le salaire est maintenu. Par contre quand il est travaillé, le Code du travail ne prévoit pas de majoration, celle-ci dépend des conventions collectives.

Crédits photos : © POOL/AFP STEPHANE DE SAKUTIN

Partager cet article