Le FC Barcelone s’offre une petite révolution à mi-saison. Le club catalan a en effet annoncé lundi soir le limogeage d’Ernesto Valverde et l’intronisation dans la foulée de son successeur. Il s’agit de Quique Setién. Ce technicien chevronné de 61 ans a notamment fait ses preuves au Betis Séville grâce à une philosophie de jeu très attrayante. Par ses préceptes, le nouvel entraîneur du Barça a donc le profil pour coller à l’identité des Blaugrana.

La clause présidentielle de Quique Setién

Mais Quique Setién devra convaincre dans une écurie de cette dimension. Alors que des doutes subsistent encore quant à sa capacité à gérer des stars internationales, le nouvel entraîneur du Barça devra satisfaire aux exigences du prochain président du club, en 2021 – si Josep Maria Bartomeu ne se présente pas à nouveau et n’est pas élu. “Quique Setién a un contrat jusqu’en 2022, mais comme il y a les élections (présidentielles du Barça) en 2021, il y a une clause pour que le prochain président élu puisse changer (d’entraîneur)”, a confié Bartomeu ce mardi devant la presse.